fbpx


Ba kangi 2 soldat rwandais armés na GOMA, Rwanda a lobi bazalaki na bango en promenade chez bango

  • 9100 Views
  • no Comment(s)
April 17, 2018 Yeba
Shares




A Goma, deux militaires rwandais ont été arrêtés dimanche dernier par les FARDC. Selon l’armée congolaise, ces militaires étrangers, munis d’armes ont traversé illégalement les frontières pour se retrouver sur le sol congolais.

Le porte-parole de l’opération Sokola 34ème région militaire, le Major Guillaume Ndjike Kaiko affirme que ces deux militaires rwandais ont été arrêtés près de l’Institut technique industriel de Goma (Nord), situé près des bornes 3 et 4, frontières entre le Rwanda et la RDC.

Ils étaient armés de AK 47 et détenaient un ordinateur portable, des téléphones ainsi qu’une somme d’argent.

“Il s’agit pour nous d’une façon de prouver à la face du monde que nous sommes respectueux des normes internationales mais aussi nous privilégions toujours les relations de bon voisinage qui doivent exister entre nous et le Rwanda. Nous n’avons pas de problème avec nos frères d’armes du Rwanda, je ne crois pas que ça soit important de se tirer dessus. Ils se sont retrouvés chez nous certainement par erreur parce que les démarcations ne sont pas encore claires, c’est possible que nous puissions nous retrouver de l’autre côté comme ils se sont retrouvés chez nous. Ce qu’il faut privilégier ce n’est pas de se tirer dessus mais plutôt procéder à ce genre d’action que les FARDC mènent”, a déclaré le Major Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole de l’opération Sokola 2 lors de la présentation des rwandais à la presse.

L’armée congolaise les a mis à la disposition du Mécanisme conjoint de vérification de la Conférence internationale sur la région de Grands-Lacs (CIRGL) afin de faciliter leur retour au Rwanda.

“Il y a une structure qui régit des problèmes au niveau de nos frontières, le mécanisme conjoint de vérification par lequel nous allons passer pour faciliter la traversée de nos amis rwandais pour le retour chez eux”, a ajouté l’officier militaire.

Les armées de RDC et du Rwanda s’accusent régulièrement de violer leurs frontières communes, ce qui provoque des affrontements entre les deux forces. Les derniers combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et le Rwanda Defense Force (RDF) ont eu lieu en février dernier à Rutshuru où une position des militaires rwandais avait été découvertes par les gardes parc de l’ICCN à Sabinyo et Visoke (Rutshuru) dans le Parc des Virunga. Six soldats congolais étaient tués lors des combats.

Réaction de l’ armée Rwandaise

L’armée rwandaise a réagi à propos de la présence de ses deux militaires arrêtés dimanche dernier par les forces armées de la RDC à Goma, près de la frontière entre les deux pays.

Le porte-parole de Rwanda defense force (RDF), le Lieutenant-Colonel Innocent Munyengango affirme dans un communiqué, qu’il s’agissait d’un officier (Lieutenant) et un de ses hommes du 11e Bataillon d’Infanterie qui avaient “accidentellement” franchi la frontière entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo (RDC).

“Cet incident a été causé par l’absence de démarcation claire des frontières entre le Rwanda et la RDC. C’est un incident transfrontalier regrettable mais fréquent car nous avons à plusieurs reprises renvoyé des soldats des FARDC qui avaient accidentellement passé de notre côté”, a déclaré le Lieutenant-Colonel Innocent Munyengango, porte-parole de l’armée rwandaise dans un communiqué publié ce mardi 17 avril 2018.

Les deux soldats rwandais sont retournés dans leur pays par l’entremise du Mécanisme conjoint de vérification de la Conférence internationale sur la région de Grands Lacs (CIRGL). Geste salué par les autorités militaires du Rwanda qui affirment que “34 soldats des FARDC ont été renvoyés en RDC entre 2016 et 2018”, lors de ce genre d’incident.

Selon le porte-parole de l’opération Sokola 2, le Major Guillaume Ndjike Kaiko, les deux militaires étaient armés de AK 47 et détenaient un ordinateur portable, des téléphones ainsi qu’une somme d’argent. Ils ont été arrêtés à proximité de l’Institut technique industriel de Goma (Nord), situé près des bornes 3 et 4, frontières entre le Rwanda et la RDC.

Source: AFP


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *