CONGOMIKILI: PASI YA CONGO, un diplomé ekomi mokati mbila, misala ezalaka lisusu te!

  • 10470 Views
  • 1 Comment
September 9, 2017 Sepela / Yeba
Shares

CONGOMIKILI: PASI YA CONGO, un diplomé ekomi mokati mbila, misala ezalaka lisusu te!








Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 thought on “CONGOMIKILI: PASI YA CONGO, un diplomé ekomi mokati mbila, misala ezalaka lisusu te!”

  1. VOILA LA BELLE CAPITALE KINSASA/LEOPOLDVILLE POTO MOYINDO LA POUBELLE RACONTEE AUX VILLAGEAOIS ET VILLAGEOISES DE TOUTES LES REGIONS DU KONGO. COMMUNE DE NGABA AVEC SES BUILDINGS IMPOSANTS, AVENUES ET AUTOROUTES ASPHALTEES A LA NEW-YORK, LES MISALA A GOGO, SALAIRES POUR UN OUVRIER ENTRE 3000 ET 5000 DOLLARS. PRIMUS, POLAR, PAKASA, FEMMES, MABINA, MUNIAMU NIAMU YA OFELE, TOUS LES JOURS FETI NA FETI. EUROPE, AMERIQUE, SENEGAL, GAMBIE, MALI, GUINNEE,CONGO-BRAZZA, BURUNDI, RWANDA, OUGANDA, SOUDAN, TANZANIE, AFRIQUE DU SUD, CENTRAFRIQUE, TCHAD, CAMEROUN, NIGER KUNA NDE SOMO NA SOMO, PARADIS QUOI! C’EST L’IMAGE ET PORTRAIT FANTAISISTE QUE L’HOMME KONGOLAIS A DANS SON CERVEAU. OFFICIEUSEMENT SUR LES 12 MILLIONS DE LA POPULATION KINOISE/LEO ACTUELLE, IL Y A PEUT- ETRE 8 OU 7 MILLIONS DES PARASITES QUI SONT VENUS GONFLER LA POPULATION DE LEO/KINOISE. ILS ONT ABANDONNE LEURS PROVINCES D’ORIGINES, LEURS VILLAGES, LEURS PLANTATIONS, POUR VENIR S’INSTALLER DANS LA CAPITALE EN PLEINE EXPLOSION, A LA RECHERCHE DE BISENGO ALORS QU’ILS POUVAIENT BIEN VIVRE CHEZ-EUX AU VILLAGE. DANS TOUT CELA, LES GAGNANTS SONT LES PROPAGANDISTES RWANDAIS QUI SE FROTTENT LES MAINS, CAR LEURS PUBLICITES MENSONGERES DANS TOUTES NOS PROVINCES EN DECRIANT KINSASA LA CAPITALE COMME PARADIS TERRESTRE. VENDEZ VOS MAISONS, TOUS VOS BIENS, LES TERRES, PARTEZ A LEO/KINSASA, VOUS AURIEZ LA VIE MEILLEURE, TOUT EST GRATUIT. ALORS, NE NOUS ETONNIONS PAS QUE LES PROPANGADISTES RWANDAIS SE REJOUISSENT EN TROUVANT DES VILLAGES ET VILLES VIDES, ILS S’ EN ACCAPARENT, EN CRIANT ” BON CADEAU DE DIEU HIMA MUTARA “.
    MES PARENTS, M’ONT TOUJOURS DIS QU’A L’EPOQUE COLONIALE TOUT KONGOLAIS VOULANT SE DEPLACER D’UNE VILLE A L’AUTRE DEVRAIT AVOIR UNE AUTORISATION. UNE FOIS ARRIVEE SUR LE LIEU, OBLIGATION DE SE FAIRE ENREGISTRER. UNE FOIS PASSE LA DATE DE VOTRE RETOUR DANS VOTRE PROVINCE D’ORIGINE, C’EST LES MBILA QUI VIENDRONT VOUS CHERCHER MANU MILITARI. TOUT D’ABORD LE CACHOT ET ENSUITE RAPATRIEMENT. D’AILLEURS, A L’EPOQUE, POUR EVITER L’AFFLUX MIGRATOIRE, FREQUEMMENT, TRES TOT LE MATIN VERS 3 HEURES DU MATIN, LA POLICE COLONIALE BOUCLAIT LE QUARTIER ENTIER POUR CONTROLE D’IDENTITES.
    HE YO NICK+243 = NICK + 250! YAKA AWA, LAKISA BA PIECES NAYO! CHEF, NASARI NINI? NGAI NICK+243 = NICK + 250 NARARAKA NA VIRRE YA GOMBE. VOS PIECES SVP! AH BON, YO NICK+243 = NICK + 250 VOUS ETES DE CIAGUNGU, VOUS ETES ILLEGAL ICI A LEOPOLDVILLE. LIKILI BATWARE TIYA NICK+243 = NICK + 250 BA KRAKA. LE SUIVANT, MONTREZ-NOUS VOS PIECES. AH BON, C’EST BIEN VOUS GRAND MUZOMBO LE GRAND AMBIANCEUR DE MAKELA DO ZOMBO? MAIS, MAIS, MAIS CHEF! IL N’Y A PAS DE CHEF ICI. LIKILI ZAO LORENCO TIYA YE KRAKA AYOKA NANO BOKAYI. THE FOLLOWING, MADAME MONTREZ-NOUS VOS PIECES! AH BON, C’EST BIEN VOUS MADAME MUKUMBUSU KIMPENZI! VOUS ETES ILLEGALE ICI A LEOPOLDVILLE. LIKILI KURUNZINZI, TIYA YE BA KRAKA DOUX, ZONGISA YE NA BUJUMBURA.
    C’EST COMME CA QUE CA SE PASSAIT A L’EPOQUE COLONIALE. AUJOUD’HUI LE REGIME D’OCCUPATION FERME LES YEUX SUR TOUS LES PLANS ET DOMAINES DANS LE SEUL BUT D’AXPHYSIER ET DETRUIRE LA VILLE DE KINSASA/LEOPOLDVILLE.
    EN TOUT CAS, LES FUTURES AUTORITES KONGOLAISES AURONT UN HARD JOB.