fbpx


Coupe du monde 2018: Sorcellerie au sein de la sélection sénégalaise

  • 29320 Views
  • no Comment(s)
May 30, 2018 Sepela
Shares




Dix ans après son départ, Henryk Kasperczak n’a toujours pas digéré son passage à la tête de l’équipe nationale du Sénégal. Le technicien polonais a fait une sortie tonitruante sur les pratiques mystiques dans la tanière des lions.
Henryk Kasperczak a la rancune tenace. En effet, dix ans après son départ de la tête de l’équipe nationale du Sénégal (2006 – 2008), le technicien polonais ne digère toujours pas son passage à la tête de l’équipe nationale sénégalaise. Il a fait une sortie dans la presse pour révéler les pratiques mystiques dans la tanière des lions « Les charmants ou sorciers par exemple s’occupent de l’aspect rituel et ils jouent un rôle important dans leur sélection nationale. Une de leurs habitudes est par exemple de brûler des poulets vivants. Les chamans prennent la cendre qui en résulte pour en faire de la pommade qu’ils donnent aux joueurs qui l’enduisent sur leurs genoux et sur leurs chevilles. »

Il ajoute dans la foulée « Une autre fois, les chamans ont égorgé un mouton avant de recueillir le sang de la bête pour le donner aux joueurs. Ces derniers partent avec le liquide rouge à la veille du match au stade, creusent un trou devant le but et y verse le sang. Car les sorciers disaient qu’ils allaient marquer à cet endroit ».

Le technicien franco-polonais a aussi taclé la génération actuelle « Il n’y a absolument rien à craindre, je ne comprends pas du tout pourquoi les médias polonais font tant de bruit autour du Sénégal ?», s’est demandé Henryk Kasperczak.

Source: Buzz senegal


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *