Dr.WAPITI: Merci KABILA pour FELIX, et L’ OCCUPATION Continue ?

  • 28260 Views
  • 6 Comment(s)
January 10, 2019 Sepela / Yeba
Shares

Dr.WAPITI: Merci KABILA pour FELIX, et L’ OCCUPATION Continue ?








Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

6 thoughts on “Dr.WAPITI: Merci KABILA pour FELIX, et L’ OCCUPATION Continue ?”

  1. Wapiti Pierre, o salaka “prophetie” sur ce site que “muasi” nde ako zala president, apres president Kabila Kabange.

  2. je´n´ai pas lu que le sujet , je n´ai pas encore eu le temps de te suivre. Tu as change´ de discour d´un coup . Tu parlais autrement de l´axe du mal fayulu , de ses sectesLa confiance que les gens avaient mis en vous s´est evapore´ d´un coup.Sachez ce que vous voulez , vous les autres congolais de l ouest .

  3. Faux prophete. Comment veux=tu que ton frere qui a la marque de la bete dirige le Congo quand Dieu l’a libere? Fayulu homosexuelle muasi ya Katumbi, aza 666.

    Bokombolo ba b ureau ya mindele pe bopanguisa ba nyeyi na bango.

  4. FLASH FLASH FLASH FLASH
    Jean=Claude M.Vuemba vient de rejoindre CACH cette nuit. Eve Bazaiba et Bomanza viennent de prendre langue avec l’ambassadeur de Norvege pour leur faciliter le contact avec CACH. Apres un entretien telephonique de 30 minutes avec le President elu, Felix=Antoine Tshilombo, le Patriache KYungu wa Kumwanza a reuni les cadres de son parti pour discuter d’un eventuel ralliement au CaCH. Pour le Patriache, Lamuka qui etait une plate-forme electorale n’ayant pas atteint son objectif et ne pouvant constituer une force serieuse au Parlement. il y a necessite de rallier le CACH pour aider le pays a realiser le changement tant attendu, Beaucoup de surprises pourront etre annoncees apres la confirmation du President elu par la Cour constitutionnelle, Fayulu ayant ete incapable de fournir une preuve tangible de sa pretendue victoire. Par ailleurs, l’ambassadeur de la France en RDC a rencontre le President Felix dans sa nouvelle resiudence pour attenuer la position partisane de son ministre de tutelle qui, selon lui, etait induit en erreur par ses amis liberaux belges qui avaient pretendu posseder des preuves.