Election eko zala te, mawa trop po na Congo

  • 29080 Views
  • 9 Comment(s)
November 20, 2018 Sepela / Yeba
Shares

Election eko zala te, mawa trop po na Congo.





Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

9 thoughts on “Election eko zala te, mawa trop po na Congo”

  1. IL N Y A PAS LONGTEMPS QU´IL AVAIT ACCEPTE´ D´ETRE LE 1ER MINISTRE DE KABILA , DE PARTAGER LA MEME COALLITION JUSQU´A` LA FIN DU MANDAT OFFICIEL DE KABILA EN 2016. MUZITO QUAND ES-CE QUE KABILA EST DEVENU DICTATEUR.

  2. Ba opposant ya 17h oza lisusu na poste te bateau ekokende kozinda okomi opposant model ya mboka na biso etikali Mende akoma opposant pourquoi pas Kin Kiey ( monsieur wumela totondi yo nanu te ) pe akomi opposant bazalaki dernièrement na Fayilu ensemble na débat ya machine na koseka kie kie kie demain KIN KIEYI akoya na diaspora bakoyamba ye na esengo
    Ndenge nini mboka ebonga on ne sait plus qui est opposant na diaspora biyamba yamba politique ya RDC mutu pasi

  3. Ya pas match, je donne raison à Felix d’avoir retiré sa signature. Adolphe Muzitu fait partie des leaders qui ont maintenu leurs signatures, ses propos prouvent à suffisances combien qu’ils ne veulent pas aller aux élections sachant que les trois poids lourds sont invalidés. Sans élection cela nous conduit tout droit à un autre arrangement politique ou dialogue et voici une autre passe en or qui sera donné à l’homme venus d’ailleurs, Attendons-nous au troisième glissement. Vaut mieux perdre les élections que donner un jour de plus à Joka. Il risque de s’éterniser au pouvoir par la force.

  4. C’est terrible, car nous vivons une nouvelle sorte de discrimination du peuple „BAKONGO!“ Lorsque toutes les décisions sont prise sans l’aval du peuple Né kongo ou Swahili de Kisangani, cela prouve à quel niveau primitif notre Congo est encore. À Genève il n’y avait aucun Né Kongo. À Kinshasa aucun Né Kongo dans les instances supérieures. Partout ce sont que des baluba ou des katangais. Yango wana mboka epoli.

  5. JURES BAMBREKETE,
    SOKI OYEBAKA TE PE NALOBA YANGO KALA QUE BATO MINGI BAZALI KO TRAITER D’UN FOU JOYEUX ALORS OZALI UNE PERSONNE INTELLIGENTE ET SAGE.
    LES FOUS JOYEUX, CE SONT CES GENS LA QUI SONT AVEUGLES ET FANATIQUES, LES VRAIS TRIBALISTES QUI N’ONT AUCUNE VISION D’AVENIR POUR NOTRE PAYS. ILS SONT NES CHAOTIQUES ET RESTERONT TOUTE LA VIE CHAOTIQUES.
    TOUT CE QUE OZALI KOLOBA PE OZALAKA KOLOBA EZALAKA YA SOLO, VERITE ET RIEN QUE LA VERITE. KIADI KIBENI QUE TOUS CES GENS LA NE VOIENT QUE LEURS LEADERS DE NFOUATI, CORROMPUS, LAQUAIS DU REGIME D’OCCUPATION. MEME MAMA LILI MAKAKU, C’EST UNE FEMME SAGE ET INTELLIGENTE, MALGRE DE TEMPS A AUTRES ON A DES IDEES DIAMETRELEMENTS OPPOSES, CE QUI EST TOUT A FAIT NORMAL, CAR DANS LA DEMOCRATIE CHACUN A DROIT D’AVANCER SES PROPRES OPINIONS ET NON DE LES IMPOSER AUX AUTRES.
    MAINTENANT LE MONDE VOIT QUI EST TRIBALISTE ET QUI NE L’EST PAS. UN NE KONGO EST TRIBALISE SUR SON PROPRE SOL, SUR LA TERRE DE CES ANCESTRES. REGADEZ AUTOUR DE TOUS CES POURRITICHIENS, CE SONT DES LEADERS NES DANS LES PROVINCES QUI ONT DETRUIT ET DETRUISENT LE GRAND KONGO.
    S’IL NE LE SAVENT PAS CES FAUX INTELLECTUELS, LAISSEZ-MOI VOUS DIRE QUE ” LA CLE DE LA BONNE GERANCE, DU DEVELOPPEMENT DU GRAND KONGO REPOSE CHEZ LES NES KONGO ” . AUSSI LONGTEMPS QU’UN NE KONGO N’AURA AUCUN POSTE DE RESPONSABILTE, LE GRAND KONGO VA SOMBRER DAVANTAGE “.
    FAISONS UN ESSAI, DONNONS AU KONGO CENTRAL SON AUTONOMIE, VOUS VERREZ QUE CETTE PROVINCE KONGO CENTRAL DEVIENDRA UN GEANT DANS LE MONDE, CAR LES NE KONGO SONT SERIEUX, BOSSEURS, RESPECTUEUX, ACCUEILLANTS..
    BRAVO MON FRERE JURES BAMBREKETE NA NDENGE OLOBI LA VERITE ET N’ARRETONS PAS DE DIRE TOUTE LA VERITE EN FACE DE TOUS CES GENS LA QUI ONT DANS LEUR MAKILA : DESORDRE, TRIBALISME, KIMOYIBI, FANATISME.
    VOILA, LES CONSEQUENCES, LE CHEF SPIRITUEL MUANDA NSEMI AVAIT TOUT DIT, D’AUTRES TRIBUS BA TAXAKI NE MUANDA NSEMI DE TRIBALISTE PARCE QU’IL OUVERT SA BOUCHE EN DISANT HAUT ET FORT TOUS LES MABE BA REGIONS OYO EZALI KO FAIRE SOMBRER LE KONGO RICHE DANS L’ABIME. UN PAYS DES INCOSCIENTS. ON DIRAIT QUE NANO BAKOLI TE. KIADI KIBENI.

    1. @@GERMAIN!
      —————–La souffrance a fait de ce peuple un peuple des mendiants et des méchants. Lors de la prise de l’indépendance, la dernière phrase du FEU Joseph Kasa-Vubu, premier Président de la RDC, était : « Que Dieu protège notre peuple. »
      Joseph Kasa-Vubu n’était pas un Président comme d’autres, car il visionnait tout ce qui va nous arriver, car le blanc utilise toujours des noirs salopards contre des noirs, comme aux USA.
      Kasa-Vubu, maladif, n’était plus fort pour assumer la fonction supérieure de l’Armée et suite à des guerres fratricides et abandonné à lui-même, sa femme lui avait conseillé de remettre le pouvoir à l’Etat-Major. Ce que les gens ne comprennent toujours pas et parlent d’un coup d’État.
      Le Fils Diangenda devrait prendre le pouvoir, mais il avait refusé suite aux conflits de suc-cession dans l’Église Kintwadi entre lui et Bamba !
      Bon soyons bref. Le Congo est un grand Pays multiculturel. Pour que le Pays avance, nous devons associer tous les congolais. Le Terrorisme de bandes tribalistes, mafieux et avides d’argent facile, frêne l’assaut vers une démocratie.
      Le peuple Né Kongo est négligé et abandonné à lui-même et sans vergogne, les membres de ce gouvernorat font des défilés à Kamba afin de s’édifier en Kimbanguistes. C’est une honte pour un grand Pays comme le Congo.
      Ne nous éternisons pars dans la honte de parler sur des choses que nous voyons et vivons, sinon cela risque de devenir « habitudes ! »
      Les Baluba combattent pour leur « Grand-Kasaï » et veulent détruire le Congo. Il y a risque d’une guerre civile et urbaine dans la ville de Kinshasa entre les Bakongo et les Baluba, ce qui va justifier l’annexion du Kivu jusqu’au Maniema avec comme résultat la fin de la RDC !
      Soki omoni ndoki, belela, avant que mongongo ekima yo.

      1. PARDON, RECTIFICATION:
        Ne nous éternisons pas dans la honte de NE PAS parler sur des choses que nous voyons et vivons, sinon cela risque de devenir « habitudes ! »