fbpx


En 1874, la RDC n’existait pas sur la carte de l’Afrique qui l’a crée?

  • 115340 Views
  • 23 Comment(s)
February 13, 2018 Yeba
Shares





En 1874, la RDC n’ existait pas sur la carte de l’ Afrique qui l’a crée? La bassin du Congo était surnommé la terre inconnue. Sa découverte par Stanley a causé des guerres entre les différentes puissances de l’époque pour le pillage de Afrique qui a poussé l’ allemagne à convoqué la conférence de Berlin:

La concurrence engendrée par l’exploration du bassin du Congo (1874-1877) découverte par Henry Morton Stanley, qui efface l’une des dernières terra incognita de la carte du continent, conduit à l’organisation de la conférence de Berlin. Durant de longues années, l’intérieur du continent africain, souvent difficile d’accès, n’a pas intéressé les puissances européennes qui se contentaient d’y établir des escales ou des comptoirs de commerce. Dans la seconde moitié du xixe siècle, l’appétit des puissances européennes est stimulé par la découverte de richesses insoupçonnées. Durant les années 1880, les visées colonisatrices européennes en Afrique s’intensifient jusqu’à créer des tensions entre les différentes puissances. La conférence de Berlin fut convoquée de novembre 1884 à février 1885. À cette conférence fut décidé le partage systématique de l’Afrique et l’installation de façon durable de la colonisation de l’Afrique.

Deux conceptions s’opposent. D’un côté, Bismarck empéreur allemand entend garantir la liberté de navigation et de commerce dans toute la zone. De l’autre, le Portugal, soutenu par le président du Conseil français Jules Ferry, conçoit les colonies comme un monopole commercial détenu par la métropole. Finalement, la conférence établit une liberté de commerce étendue dans les bassins du Congo, mis à part dans le domaine du transport d’armes.

Les frontières du nouvel État sont fixées : au total, Léopold II de Belgique reçoit, à titre personnel, deux millions et demi de kilomètres carrés qui deviendront plus tard l’État indépendant du Congo. Au nord-ouest de l’État ainsi formé, 500 000 km2 reviennent à la France (bientôt baptisé Congo-Brazzaville). La France se voit aussi attribuer la partie intérieure du Niger dont le Royaume-Uni contrôle le delta. Du côté allemand, on espère que les concessions territoriales faites à la France atténueront le ressentiment né de la perte de l’Alsace-Lorraine à la suite de la guerre franco-prussienne de 1870. Le Portugal abandonne ses prétentions au nord de l’estuaire du Congo, sauf en ce qui concerne l’enclave de Cabinda.

Pensez vous- que intention wana ya ko piller Afrique esila sikoyo? Allons nous rester aussi naif comme il ya 200 ans?

Congomikili, la vérité sans censure!


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

23 thoughts on “En 1874, la RDC n’existait pas sur la carte de l’Afrique qui l’a crée?”

  1. Chers Compatriotes,
    Malgré tous ces rappels historiques, nous continuons en tant qu’êtres collectifs à être naïfs plus qu’il y a deux cents ans. Ceux d’il y a deux cents ans ont une excuse de taille, ils en savaient rien. Mais nous, nous sommes condamnables parce que nos connaissances, au lieu de nous libérer, ont placé ceux d’entre nous qui en ont à prendre la place des nègres de service au profit de ceux qui pillent le pays et l’Afrique. Du côté de ceux qui ont l’envie de piller, la tactique a changé, ils ne peuvent pas traiter avec l’Afrique d’Egal à Egal, ce qui aurait pu se faire si en Afrique les pays ‘indépendants’ assuraient les droits à la majorité des citoyens. Nous sommes tombés dans le cas de figure, où les nôtres, à qui nous avons donné le pouvoir pour gérer la chose publique, utilisent les moyens de l’Etat (l’armée, et services de renseignements), pour maintenir les citoyens dans la terreurs, afin qu’eux soient des vendeurs sans poids commerçial, auprès des multinationales et des pays qui eux changent des dirigeants au gré de la volonté populaire. Notre situation est plus grave. Car, ce qui devait libérer, a servi et continue à servir pour maintenir les pays africains dans un esclavages des consentants, avec à leurs têtes des traîtres qui vivent dans l’illusion qu’ils sont libres et sont partenaires égaux avec les autres. Kadafi en a payé les frais. Celui qui a ordonné sa chasse l’a accueilli avec pompe dans son pays en lui donnant toutes sortes d’honneur, mais il a suffi d’un rien pour que les avions de celui-là, après avoir obtenu la résolution de l’ONU qui était bien limitée, ont occupé l’espace aérien d’un Etat souverain, la Libye, ont réduit à néant les forces de ce pays, et on traqué et assassiné un chef d’Etat qui n’avait rien avoir avec ce pays étranger. Résultat de course, même ceux des libyens qui croyaient qu’on leur facilitait la tâche, et que la France était leur ami, ont déchanté. Qu’est devenue la Libye ? Le plus important pour nous n’est pas qui a créé le Congo, et pourquoi ? Car, aucun peuple africain n’a vécu sous l’organisation administrative que nous avons maintenant. Le problème est, que faisons-nous de ce pays qui est maintenant le nôtre et qui est notre seul héritage commun que nous aurons à laisser à nos enfants ? Quel héritage allons-nous laisser ? Ne nous berçons pas d’illusions avec tout ce que nous avons obtenu à l’extérieur. Que Dieu nous vienne en aide.

  2. Le Kongo de la conférence de Berlin n’est certes pas la volonté divine mais plusieurs pays tracés lors de ce dîner des cons médiocres Impérialistes ne subissent pas le drame que vit les Kongolais…

    L’homme Blanc Aryen Indo-européen a réussi à changer le temps, les jours, les années sans arriver à modifier l’horloge cosmique qui est le véritable marqueur des temps, l’homme blanc a instauré le visa, le passeport, les frontières soi-disant intangibles, les religions et langues étrangères importées en Afrique qui ne sont devenus un frein pour l’Africain en général ou le Kongolais en particulier si et seulement s’ils sont utilisés à mauvais escient puisque malgré tout d’autres peuples s’en tirent merveilleusement bien…

    Les cartes anciennes qui pullulent sur internet démontrent même plus, confondent la supercherie du mensonge installé par Vatican sur le faux JC Blanc Aryen Indo-européen, sur la francisation des noms et lieux bibliques, sur la véracité de l’existence du vrai Peuple Hébreux en Afrique Ancestrale mais malgré tous ses vestiges bibliothécaires véridiques, le négroïde Noir de peau n’arrive toujours pas à se libérer mentalement, intellectuellement, spirituellement, moralement…

    1. Cet exercice de libération totale du psyché de l’Africain noir de peau en général ou du Kongolais en particulier est individuel car le salut éternel toutes proportions gardées est individuel raison pour laquelle des nombreux groupes d’individus isolés s’engagent dans le panafricainisme, l’africanisme pour instiller dans la tête de l’homme noir le contraire de ce qu’a formaté l’homme blanc dans son psychique depuis des siècles…

      Outre des inepties inculquées dès le bas âge aux Africains noirs. Il y a tout d’abord l’illusion d’optique de croire que l’Occident est plus grand, plus haut que l’Afrique or la carte du monde est ronde, aucun continent est au-dessus de l’Afrique ainsi lors du fracassement ou de la dérive des continents, seule l”Afrique est restée en place, des mini-continents se formèrent à partir du bloc continent Afrique Ancestrale terre habitée que des noirs, les Anglais viennent d’accepter que leur aïeul fût noir de peau aux yeux bleus enfin…

      Raison pour laquelle les initiés graciés consacrés élus à la Véritable Parole Divine Authentique peuvent affirmer sans sourciller que l’Eden, le Mont Ararat de l’Arche de Noé, la Mésopotamie furent tous dans le bloc Terre Afrique Ancestrale et que le déluge remonte aux temps jadis sinon comment les animaux tel que l’Okapi, la Girafe, le Lion ont ou rejoindre la Turquie en traversant le Delta ?

      Le Kongo dans sa configuration actuelle à des frontières naturelles à l’opposé des autres pays nés par la volonté de la Conférence de Berlin pour prouver que la volonté permissive du Véritable Dieu Tout-Puissant Nzambe Tata s’est imposée contre les volontés humaines puisque les écrits anciens prouvent que l’espace KONGO s’étalait des rives de l’Angola aux confins du Rwanda actuel…

      Dans moins de 100 ans, à cette allure d’inconscience congénitale généralisée, l’actuelle RDC ou Kongo risque de disparaitre à jamais…

      Peuple Souverain Primaire soutenons massivement la Coalition Armée d’autodéfense Patriote Républicaine Nationaliste Yakutumba la Frappa Mai Mai des gardiens de la Terre Kongo par l’Opération 1 dollar-euro par Paypal sur l’adresse email lafrappa-lettre-ouverte.org

      LA LUTA CONTINUA LA VICTORIA E CERTA. INGETA

  3. C’est une bonne Chose, car un homme averti, en vaut deux!
    Cessons de blaguer Avec les problématiques du Congo, car ça risque de devenir un boomerang pour nous.
    Un homme sage se tait, réfléchit et planifie. L’homme sot bavarde trop lorsque la journée est longue pour ne rien dire ni faire.
    Merci CM pour ce message, puisque le congolais croit toujours, qu’avec des mensonges il peut dicter son souhait aux autres. La vie n’est pas constituée que de souhaits mais la vie est une programmation et toute programmation demande du travail.
    Les intellos congolais agissent toujours au même Niveau de réflexion comme les villageois du 19ème siècle, qui fuyaient lorsqu’ils voyaient leurs propres miroitassions pendant la journée.
    La malhonnêteté congénitale des congolais consiste à voler l’argent de l’État pour envoyer sa famille dans les Pays des ceux-là, qu’ils insultent de multinationales, au lieu de rester au Pays et travailler. Où est le sérieux ?
    Ils parlent de Congo, comme si c‘étaient leurs ancêtres, qui avaient battit ce pays-là et pourtant ils envient les pays, les modes et l’argent des autres.

    1. Mr JULES

      Ceux qui ont étudiés dans les universités en Europe (USA Canada) savent qu´ils ne suffit pas de posseder la connaissance, mais le plus important est ce que nous faisons avec la connaissance.

      Depuis que nous avons Youtube, nous n´avons pour réferences que “Fabien, Ndeko Eliezer, Ngbanda, ect…” nous avons cessés de faire usage des connaissances que nous possedons.
      La culture de l´écriture est entrain de reculer.. Pire, nous ne tirons même pas des enseignements des autres peuples sur la planète quand l´exil en Occident nous offre cette possibilité !

      Le travail, c´est dans la tête,,, pas dans les paroles vaines…. La RDC est l´oeuvre de Léopold 2..Si nous nous donnons la peine d´étudier comment il avait accomplie un tel exploit, nous pouvons refaire la même chose et mieux..car les technologies qui existent á notre epoque peuvent accelerer ce processus 100 fois plus !

      1. @@@MON CHER GHOST!
        ——————————Je suis parfaitement d’accord avec toi sur ce fait!
        Mais ! Récemment je venais de citer une histoire vraie d’un conseiller de l’Empereur de Chine, qui avait suggéré à son Roi la bonne manière de dompter un État sauvage sans gaspiller ses chères munitions ni faire couler tant d’ancres.
        La meilleure thèse c’était
        1. de canaliser la débauche dans cet État afin de saboter le système éducatif.
        2. de faire semblant d’aimer la musique insensée de cet État afin de favoriser la cleptomanie et le népotisme.
        3. faire dans cet État (sauvage) un État de la prostitution juvénile. Donc la corruption deviendra monnaie courante.
        Dans les quelques années qui suivront, cet État n’aura que des dirigeants et un Président voleurs + menteurs, qui ne dépendront que de toi.
        Voilà toute l’Afrique, du Nord au Sud a été imbibée de la mauvaise sagesse de la cleptomanie des kleptocrates.
        Donc l’occident nous a injecté le virus de l’argent facile et nous dépendons tous, sans exception de l’occident.
        Donc, mon frère, hôtes-toi de cette amertume et rêve, que nous les africains, nous aurons un de ces jours la capacité de décider sur nos relations avec les blancs ou pas.
        Non ! Mon frère, ces sont les blancs qui déciderons toujours sur le degré de nos relations avec eux, car nous sommes devenus des États dépotoirs des clépto-mégalos !
        Que vous le vouliez ou pas, nous dépendrons toujours d’eux !
        Fais travailler tes six boulots afin de comprendre d’où j’en veux.

      2. @@GHOST!
        J’aimerais ajouter ceci:
        L’actuelle carte du Congo avait été dessinée et conçue par les occidentaux suivant leurs propres besognes et envies.
        Donc s’ils veulent, qu’aujourd’hui cette carte soit déformée, ils la deformeront selon leur besogne. Le congolais ou la congolaise n’aura rien à decider là déssus et gars à ce fou, qui osera s’indigner.
        Si nous comprenons cette réalité, nous allons bosser fort pour égaler à l’homme blanc.
        Mais le congolais aime la sape! Kie kie kie!

        PS: Aujourd’hui on vient d’inaugurer une usine de VW à Kigali. Donc bozala na ba MUKOMPRENA! Chance eloko pamba. Chance ekeyi!

  4. LE ROYAUME LUNDA royaume lunda ou empire lunda est un empire africain dirigé par un empereur ou une impératrice (numi, puis Mwant Yav après 1660), désigné par un conseil des nobles. Le peuple lunda réside toujours sur le territoire de son ancien empire, conquis par les colonisateurs belges, portugais et britanniques à la fin du XIXe siècle, qui ont dessiné les états actuels : ce territoire correspond à l’ouest de l’actuel Katanga, à l’Angola du nord-est et au nord-ouest de la Zambie. On distingue parmi eux les Lundas de Kazembe, appelés Lundas de l’est, qui parlent une langue différente, proche de celle de leurs voisins Bembas.

    ROYAUME KUBA, ou la confédération Kuba, est une entité étatique et politique, regroupant près de 20 peuples bantous, qui se développa à partir de différents États bantous (notamment les Luba, les Leele, les Pende, les Dengese et les Wongo).

    Le royaume se situe dans le Zaïre (RDC – Congo), Kasaï-Occidental et le Sankourou.

    L’EMPIRE LUBA fut un royaume établi en Afrique centrale du XVIe au XIXe siècle, sur le territoire de l’actuelle République démocratique du Congo.
    Territoire de l’empire Luba en bleu au centre

    Le royaume fut constitué dès le XVIe siècle dans l’actuel Katanga. L’Empire s’étend du Nord Katanga, vers le Maniema et la province orientale en passant par le Kasaï de l’Est et de l’Ouest. Il est issu des populations bantou du courant occidental venues de l’est. Il fut un
    État centralisé et despotique, contrairement aux groupements de tribus environnantes.
    Créé par des princes de la culture issue du contact entre les locuteurs de langues bantouphones et soudanais archaïques, pour la plupart appartenant à la classe dirigeante
    dans leur pays d’origine, l’empire luba ne put pas entretenir de tradition dynastique forte à cause de la rivalité entre ses dirigeants qui se croyaient chacun doté du droit de diriger, ce qui conduisit à de nombreuses luttes pour le pouvoir, et fut à l’origine de sa décomposition ultérieure. Ce malgré un droit du sang, ou “Bulopwe”. Un souverain pouvait cependant être remplacé par un de ses demi-frères. Chaque souverain choisissait une nouvelle capitale.

    LE ROYAUME KONGO était un empire de l’Afrique du Sud-Ouest, situé dans des territoires du Nord de l’Angola, de Cabinda, de la République du Congo, l’extrémité occidentale de la République démocratique du Congo et d’une partie du Gabon. À son apogée, il s’étendait de l’océan Atlantique jusqu’à l’ouest de la rivière Kwango à l’est, et du fleuve Congo jusqu’à la rivière Loje au sud. ….etc

    1. @@Muyombe Links!-
      Pourrais-tu, monsieur, nous exhiber des preuves par appuis?
      Les Pygmée du Sankuru ont aussi leur Royaume ! Si tu penses, que c’était la même chose, comme tu te soulèves ici, bon, de grâce !

      1. L’origine des Pygmées révélée par une étude génétique

        Aujourd’hui répartis en une multitude de peuplades très différentes les unes des autres, les Pygmées de l’Afrique de l’Ouest auraient eu un ancêtre commun il a plus de 54 000 ans.

        Les Pygmées, qui doivent leur nom à leur petite taille, comprise entre 1,40 m à 1,60 m suivant les régions, sont des chasseurs-cueil­leurs disséminés en une mosaïque de peuplades dans toute l’Afrique équatoriale. Jusqu’à présent leur origine restait un mystère, car ces hommes n’ont pas de langue propre, ni de mythe fondateur, ni mê­me une connaissance des uns et des autres qui pourrait suggérer une lointaine histoire commune.
        Pour reconstituer les fils ténus qui subsistent entre les populations actuelles, huit laboratoires du CNRS, du Muséum national d’histoire naturelle, de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de l’Institut Pasteur se sont livrés à une patiente étude que vient de publier la revue Current Biology. Les chercheurs ont pu établir un modèle historique de pa­renté entre 604 personnes du Ca­meroun, du Gabon et du Congo, dont des Pygmées Baka, Koya, Bongo, Bezan et Kola, en étudiant une vingtaine de leurs marqueurs génétiques. «Grâce à un programme informatique mis au point par l’équipe d’Arnaud Estoup à l’Inra de Montpellier, nous avons pu tester plusieurs millions de possibilités d’évolution historique, indique Paul Verdu, chercheur au Musée de l’homme, à Paris et premier au­teur de l’étude. Le scénario le plus compatible avec la situation génétique actuelle montre une origine commune de tous les Pygmées de l’Ouest, qui remonte à plus de 54 000 ans, et le début de leur fragmentation en divers peuplements il y a environ 2 800 ans.»

        1. @@@MUYOMBE LINKS!
          ————————————DITS-DONC—————————–
          D’après toi, on peut aussi faire des études sur l’origine de Satan avec des modèles dans des académies de sciences afin de conclure, que Satan est le petit cousin de Dieu, n’est-ce pas ?
          Mon cher, arrêtes avec tes bêtises, car cela ne nous rapporte rien de commun.
          Le pygmée est notre ancêtre commun. Un point c’est tout !

          Si tu te crois être le bon Nègre intelligent, vas t’exposer au musée de Louvre, nous viendrons tous te contempler.

      2. @ JULES JUNIOR BAMBELEKETE
        Je t’envoi une copie coler de cette lecture sur les pygmes.

        L’origine des Pygmées révélée par une étude génétique

        Aujourd’hui répartis en une multitude de peuplades très différentes les unes des autres, les Pygmées de l’Afrique de l’Ouest auraient eu un ancêtre commun il a plus de 54 000 ans.

        Les Pygmées, qui doivent leur nom à leur petite taille, comprise entre 1,40 m à 1,60 m suivant les régions, sont des chasseurs-cueil­leurs disséminés en une mosaïque de peuplades dans toute l’Afrique équatoriale. Jusqu’à présent leur origine restait un mystère, car ces hommes n’ont pas de langue propre, ni de mythe fondateur, ni mê­me une connaissance des uns et des autres qui pourrait suggérer une lointaine histoire commune.
        Pour reconstituer les fils ténus qui subsistent entre les populations actuelles, huit laboratoires du CNRS, du Muséum national d’histoire naturelle, de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de l’Institut Pasteur se sont livrés à une patiente étude que vient de publier la revue Current Biology. Les chercheurs ont pu établir un modèle historique de pa­renté entre 604 personnes du Ca­meroun, du Gabon et du Congo, dont des Pygmées Baka, Koya, Bongo, Bezan et Kola, en étudiant une vingtaine de leurs marqueurs génétiques. «Grâce à un programme informatique mis au point par l’équipe d’Arnaud Estoup à l’Inra de Montpellier, nous avons pu tester plusieurs millions de possibilités d’évolution historique, indique Paul Verdu, chercheur au Musée de l’homme, à Paris et premier au­teur de l’étude. Le scénario le plus compatible avec la situation génétique actuelle montre une origine commune de tous les Pygmées de l’Ouest, qui remonte à plus de 54 000 ans, et le début de leur fragmentation en divers peuplements il y a environ 2 800 ans.»

  5. LE MALHEUR DE LA RDC ET SON PEUPLE EST PARITI DU 30 JUIN 1960,VOTRE SOIT DISANT HERO NATIONAL PATRICE EMERY LUMUMBA PRONONCERA UN DISCOUR BIDON DEVANT UNE SALLE INONDE DES AUTORITES CONGOLAISE ET BELGES ET AUSSI EN PRESENCE DU PREMIER PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ET AUSSI DE LA PRESENCE DU ROI BELGE BAUDOUIN.LE DISCOUR QU’ AVAIT PRONONCE LUMUMBA CONTINUE A PLONGER LE CONGO ET SON PEUPLE DANS UNE SITUATION DIFFICILE QUE JUSQU’A CE JOUR LES PARVENUS AU POUVOIR ET VOIR MEME LE PEUPLE CONGOLAIS RESTE TOUJOUR IGNORANT DE CE PROBLEME ET UN JOUR ILS COMPRENDRONT ET LE PEUPLE SERA DANS LA JOIE.

    1. Vraiment avec un raisonement pareil comment comment sortiras- tu de esclavage? Pour toi les belges devaient rester pcq on n’ a pas ete bien transforme de l’animal a l’humain. Vraiment tu viens d’ou comme ca. Reveillez-vous plutot et cessez d’etre des laches. On vous arache votre pays en plein 21 siecle et vous vs venez avec des discours des faiblares.
      Considerez votre pays comme votre femme et que qlq’1 est entrain de vouloir vous l’aracher. Reagissez comme des vrais hommes qui ont des couilles et pas comme un chien qui plie sa queue.

      1. CONGO NA BISO A 100/100 RAISON!
        ALOBI BIEN!
        ON NE POUVAIT PAS LAISSER UN BEAU PAYS COMME LE CONGO À UN ILLÉTTRÉ COMME LUMUMBA!

  6. Oh dear! Quelle inculture ! La RDC a toujours existée. Elle était KONGO, le royaume KONGO. Les exclavagistes (toujours les même) ont affaibli cet état très organisé et l’opportuniste roi des belges Leopold II en entente avec le Portugal, et la France ont divisé le KONGO en quatre morceaux. Leopôle II a fait de son morceau Etat Indépendant du Congo (c’est à dire Indépendant du KONGO). C’est à ce morceau du KONGO que Leopold ajouta graduellement les autres territoires qui forment l’actuel RDC. Stanley n’a découvert rien ni personne car les populations ont toujours été là (comme le disait bien Mugabe ). Lisez critiquement les documents historiques chers amis au lieu de parler comme des incultes.

  7. rdc ezalaki na ba kongo ect….egal kongo eza te kka mundele akoma carte po boloba -nde voila voila-

  8. Voila la verité,quand vous chantez chaque jour MBOKA NA BISO NZAMBE APESA NA BAKOKO NA BISO,alors sont les belges nos koko?Pourquoi les discours démagogique?Estce que tata moko,mama moko ya wapi?Justement 133 ans que nous sommes obliger de vivre ensemble.ou vient le mot BALKANISATION?Aucontraire sont les eropéens qui ont balkanisé nos pays.Botika ba discours ya likuta.Nous ne sommes pas un même peuple.

  9. Le petit boy exhibitionniste Che Okitundu ne peut que répéter cette même chose pendant la journée, lorsque la journée est longue, car il n’a pas de matière grise dans sa caboche, car il est un perroquet noir. Il ne raconte que des insanités mortuaires.

  10. Histoire de l’Afrique ce comme tout les histoires du monde avant la conférence de Berlin il y n’a vais pas les états en Afrique,comme aussi en Amérique ,en Europe aussi avant sa était comme ça c’est le même système partout dans les monde.

    La France aussi sa n’ai existe pas avant sa était créé après. le Roi de Paris il fessait la guerre Pour conquérir des autres territoire pour grandir sont royaume, il y a na vais
    des Roi partout il parlait plusieurs langues aussi comme les africains aujourd’hui nous sommes en 2018 il y a toujours des conflits certaines peuples il veule pas faire disparaître leurs langues la langues de leurs ancêtre comme le breton,catalan,basque.

    En Afrique il y a na vais que deux grands royaume ,le royaume du Congo,et de Soundiate Keita du Mali les autres on les appelle le rois locaux, beaucoup des gens ils parles n’importe quoi le Roi du Congo il était le seul a créé le système de MANI les portugais ils sont mieux placé pour raconté l’histoire de l’Afrique.

    Dans les années 1500 a Mbanza Congo il y a na vais déjà des noirs qui s’avait lire et écrire formé par les portugais.mais jusqu’à aujourd’hui on a pas encore trouvé un livre qui était écrit par un noir par conte il y a des lettres écrit par le Roi du Congo .le royaume du Congo il a envoyé son ambassadeur au Vatican