fbpx


Facebook : quel niveau de sécurité des données pour les utilisateurs ?

  • 20860 Views
  • no Comment(s)
September 5, 2018 Kamwa / Sepela / Yeba
Shares

Depuis quelques décennies, notre quotidien est géré par le numérique. En vue de de permettre à tous les citoyens du monde de rester connecter, rapprocher et partager tout le temps bien de chose ensemble, Mark Zukerberg à travers Facebook s’était promis de garantir cela, en apportant un service que tout le monde peut s’offrir. Et tout allait bien jusqu’à l’annonce aux utilisateurs, la fermeture de leurs comptes Facebook. Cette annonce était faite par l’entreprise d’exploitation de données Cambridge Analytica. Il s’agit d’une structure qui a recueilli les données personnelles de plus 87 millions de personnes à travers le monde, notamment aux Etats Unis et en Angleterre.

Pour quelle fin, Cambridge Analytica utilisait ces données ?

Tout a commencé en 2014 où Cambridge Analytica recueillait les premières données des utilisateurs de facebook. Des informations qui auraient servi à influencer les intentions de vote en faveur d’hommes politiques qui ont retenu les services de Cambridge Analytica. En juillet 2015, Une information fait état de l’implication de Cambridge Analytica dans les primaires du Parti républicain de 2016. En décembre de la même année, le journal The Guardian rapporte que l’homme politique Ted Cruz utilisait les données de Cambridge Analytica, tout en sachant que les personnes visées ignoraient complètement que des sociétés exploitaient ces informations. Certaines sources ont confirmé la participation de Cambridge Analytica à la campagne de l’actuel président des Etats Unis (Donald Trump) en 2016. Cambridge Analytica a été également cité dans plusieurs cas d’utilisations des informations personnelles afin d’orienter ou détourner les intentions des personnes ciblées. Selon le lanceur d’alerte Canadien Christopher Wylie, «Sans Cambridge Analytica, il n’y aurait pas eu de Brexit» a évoqué l’ancien directeur de recherche de l’entreprise d’exploitation des données.

Quelle a été la réaction de Facebook face à cette fuite de données ?

Au mois de mars dernier, les célèbres et crédibles journaux «The New York Times, The Guardian et Channel 4 News» ont tous rapporté avec plus de précision, la fuite de données grâce aux révélations de Christopher Wylie, qui a fourni des détails importants sur la taille de la fuite, la nature des données personnelles et les échanges entre Facebook, Cambridge Analytica ainsi que des personnalités politiques dans le but d’influencer les intentions de votes. À la suite de ces révélation de la fuite, les publics américain et britannique ont tous exprimé leur indignation. Face à la situation le PDG de Facebook, Mark Zukerberg avait fait part de son regret en affirmant : «Il est évident aujourd’hui que nous n’avons pas fait assez pour empêcher ces outils d’être utilisés de façon malintentionnée (…). Nous n’avons pas pris une mesure assez large de nos responsabilités et c’était une grosse erreur. C’était mon erreur et je suis désolé» a-t-il expliqué devant le parlement américain lors de son audition en avril dernier.

Facebook renforcera son système de sécurité

A la question de savoir comment Facebook compte s’y prendre pour sécuriser davantage les données personnelles de ses utilisateurs pour limiter ces mauvais usages, le jeune milliardaire laissa entendre «Cela prendra du temps pour mener à bien tous les changements nécessaires». Concernant la gratuité du réseau, Zukerberg indiqua “Il y aura toujours une version de Facebook qui sera gratuite. C’est notre mission de connecter les gens partout dans le monde et de les rapprocher et pour ce faire nous estimons que nous devons apporter un service que tout le monde peut s’offrir”. De toute évidence pour un si vaste réseau de plus deux milliards d’utilisateurs, Facebook se doit de vite trouver la solution adéquate pour garder la confiance des «Facebookers».


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *