fbpx


GHOST: ALPHABÉTISER LES MEMBRES DE L´ARMÉE

  • 81200 Views
  • 45 Comment(s)
June 4, 2018 Kamwa / Yeba
Shares

Avant l´indépendance = après l´indépendance dixit le général Janssen. Cette diction est encore une réalité dans l´armée au Congo. Dans la Force Publique, les officiers étaient des belges et les troupes en grande partie composées des congolais ou des africains. Les belges avaient instaurés un concept qui limitait le niveau de l´éducation des congolais en service dans la Force Publique. Ainsi, il y avait un “gap” intellectuel entre les troupes et les officiers. Les lecteurs seront sans doute très surpris de retrouver ce concept de la Force Publique dans l´armée au Congo. Ce que les officiers pensent dans une autre langue et commandent les troupes dans une autre. La formations des officiers est en Français, tandis que les troupes continuent de reciter “le règlement militaire” hérité de la Force Publique en “Lingala”. Abordons la question de la langue de travail dans l´armée, une question très importante si nous voulons adopter les nouvelles théories et doctrines militaires inspirées la “RAM” ( Révolution dans les affaires militaires) ou d´EBO (Effects based operations).
Dans l´ouvrage de Nbganda “Les derniers jours de Mobutu”, á la page 246 on trouve la preuve la plus visible de la culture héritée de la Force Publique : des officiers qui ne possédaient pas une carte militaire opérationnelle ! Étrange que Ngbanda ne parle pas de la culture militaire négative des ex membres de la Force Publique dont Mobutu est la référence la plus significative sur les capacités intellectuelles des FAZ.
Ainsi, toute proposition d´un programme politique dans le domaine de la défense devrait impérativement inclure l´aspect de l´éducation des membres de l´armée. Á notre époque où la révolution de l´information impose la convergence de l´informatique, des télécommunications et de l´audiovisuel, l´éducation des membres de l´armée s´impose. Le rôle des partis politiques est d´apporter des idées sur les stratégies á appliquer afin d´augmenter “l´individualisation de l´intelligence” au sein de l´armée.

LA GARDE CIVILE, UNE REVOLUTION RATEE ?

Lango Topkwi, commandant de la Garde Civile en 1985.

Bien avant la création de la Garde Civile, il y avait eu la tentative de recruter des congolais possédant un bon niveau intellectuel dans la Division Kamanyola. Ceux des jeunes congolais qui avaient échoués aux examens d´Etat avaient été recruté dans cette division des FAZ. Mais la culture héritée de la Force Publique qui ne prend pas en compte l´éducatif des militaires sera un obstacle majeur pour modifier la mentalité qui favorise un “gap” intellectuel entre les officiers et les troupes.
La Garde Civile fondée en 1985 sera une “révolution dans les affaires militaires” au Congo à cause des innovations appliquées dans ce projet. Le recrutement des membres de la première et seconde promotion sera un “outsourcing”. L´approche qui avait placé la responsabilité du recrutement des membres de la Garde Civile entre les mains des professeurs de l´université de Kinshasa et de l´IPN, sans oublier l´usage du service informatique de la présidence était une rupture majeure au Zaire. Imaginez l´usage de l´informatique pour concevoir les algorithmes de la conception des tests intellectuels, physiques y compris l´indentification des candidats. Imaginez la contribution des médecins de la Croix Rouge pour dépister les maladies ou tester les capacités physiologiques des candidats. La gestion de la logistique, du personnel, l´administration ou des finances était informatisés. Les ordinateurs de la présidence étant hors de portée des généraux des FAZ ou des membres du gouvernement et du comité central du MPR étaient un obstacle aux “lettres de recommandation” pour faciliter le recrutement des familles des hommes politiques puissants dans les services de sécurité.
La Garde Civile sera une “révolution” á cause de deux hommes á qui étaient déterminés á changer l´approche du recrutement et de la formation des militaires au Congo : Mandungu Bula Nyati était un homme politique et ex membre de la Force Publique avant l´indépendance, tandis que Lango Topkwi était capitaine ex membre de la DSP et fils d´un colonel des FAZ. Si Mandungu avait eu l´idée d´associer les professeurs de l´université dans ce projet, Lango sera le “révolutionnaire militaire” qui va écarter systématiquement l´approche de la formation militaire des FAZ héritée de la Force Publique. Ce capitaine “commando” et ex membre de la garde rapprochée de Mobutu va écarter du cursus de la Garde Civile la “discipline militaire” en Lingala, les punitions corporelles ou les conditions sociales spartiates. Au contraire, c´est l´entrainement physique intensive inspirée de Kota Koli, l´initiation aux armes et un entrainement intensif de tir á balle réelle en plus d´une formation juridique dispensée par les professeurs de la faculté de droit de l´Unikin qui feront la différence avec la formation dans les rangs des FAZ. Dommage, Mobutu malade ne pouvait plus continuer avec ce programme innovateur. En décidant de confier la Garde Civile á Baramoto Kpama, il va renoncer á cette “révolution” qui devait transformer le métier des armes au Congo. Ironie de l´histoire ? Ce que la Garde Civile avait été fondée suite á deux invasions du Shaba. Sa mission initiale était d´assurer la protection des frontières. La chute de Mobutu a été la répétition des invasions du Shaba, une invasion á l´Est dont la Garde Civile pouvait faire face si le programme avait été appliqué ne fis que pendant 5 ans.

LES ENSEIGNEMENTS DE LA GARDE CIVILE

L´expérience de la Garde Civile indique que notre pays devrait exploiter les connaissances que possèdent les universités. Depuis l´indépendance, il y a toujours eu une “séparation” active entre l´université et l´armée. La survie de la RDC comme État va dépendre de notre capacité á défendre militairement les ressources minérales et les frontières héritées de l´EIC Les universités congolaises sont une “ressource académique” très importante quand il s´agit d´augmenter les capacités intellectuelles et physiques des membres de l´armée. Á notre époque où on parle d´un “système de systèmes” dans le domaine du C41SR (commandement, contrôle, communication, computer et renseignement, surveillance, reconnaissance), reprendre l´informatisation expérimentée par la Garde Civile serait une option très utile pour la défense de la RDC. L´expérience de la Légion Étrangère en France qui existe depuis 183 où tout recrue de la Légion doit parler et comprendre le Français serait bénéfique pour le Congo. En effet, tous les engagés “étrangers” dans la Légion passent par l´apprentissage de la langue. Si en France les membres de la Légion Étrangère disent “Legio patria nostra”, les membres de l´armée au Congo devraient atteindre aussi ce niveau de conscience où ils vont intégrer l´idée centrale de leur service dans l´armée qui est á le fondement de la sécurité des millions des congolais, de l´existence du Congo comme État et de la stabilité des institutions démocratiques. Cette conscience passe par l´apprentissage d´une langue qui augmente les capacités intellectuelles individuelles.
Il est question de faire un choix définitif sur la langue ou les “langues” du travail au sein de l´armée et des forces de sécurité. Le Français devrait être la première langue de travail afin non seulement d´augmenter les capacités intellectuelles des militaires congolais, mais aussi de réduire le “gap” de compréhension entre les troupes et les officiers. Les organisations politiques qui aspirent á assumer l´alternance devraient intégrer cette exigence d´un apport des universités dans l´éducation des membres de l´armée. Si les congolais souhaitent faire usage des nouvelles technologies militaires et tirer profit des doctrines militaires modernes, la contribution académique des universités est incontournable.

Source: GHOST, Expert Militaire


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

45 thoughts on “GHOST: ALPHABÉTISER LES MEMBRES DE L´ARMÉE”

  1. LE CHOIX D´UNE LANGUE

    Une langue est un outil de travail avant d´être un outil pour acquerir les connaissances ¤

    La RDC si vaste, rien qu´avec l´Angola c´est 2500 km des frontières ! Et quand il faut commencer á faire face á plus de 100 milices armées en action á l Est, c´est la technologie qui peut “multiplier” les capacités de l´armée et non le nombre des militaires analphabetes incapables de lire leur propre noms !

    Eduquer les militaires devrait-être au coeur de tout programme de Défense. Le militaire congolais doit comprendre le sens du “contrat” qu´il signe en s´engageant dans l´armée. Et mieux, tout militaire congolais devrait tirer profit de son service pour augmenter sa capacité intellectuelle afin d´être utile á soi même et á la societé le jour où il retournera dans la vie civile.

    Nous ne sommes pas en 1960, et les universités doivent apporter leur contribution pour augmenter les performances de l´armée et la police. Ces ressources scientifiques devraient être mis au service de tous ceux qui vont défendre la RDC.

    Eduquer les militaires, une necessité vitale pour la survie de la RDC comme État ¤

    1. ASSOCIER LES UNIVERSITES DANS LE PROGRAMME DE LA DEFENSE

      Si nous devons rompre avec cette “malediction” belge de “l´avant l´indépendance = après l´indépendance”, recourir á l´intelligentia “academique” des universités afin de trouver des solutions inovatives est une approche pragmatique.

      Depuis 1960, les universités considerées comme des “bastions subversives” par tous les dictateurs sont systèmatiquement éloignées des formations des militaires congolais.

      L´EFO par exemple qui forme les officiers est située loin des centres universitaires qui peuvent augmenter le niveau des connaissances des officiers congolais.
      Il est rare de trouver des chercheurs ou des professeurs d´université travailler pour la Défense au Congo alors c´est une activité ordinaire en Europe.

      Rien que pour la langue ou les langues, IPN où on trouve une expertise academique pedagogique pouvait aider l´armée á alphabetiser ses membres, aider les officiers á apprendre l´anglais ect…
      Tandis que la faculté des polytechniques pouvaient aider les militaires congolais á maîtriser la cyber defense très rapidement.

      > Avant l´indépendance… Avons-nous appris quelque chose depuis l´indépendance?

  2. GHOST A RAISON
    Dans beaucoup pays d’Afrique pour même faire la police il faut un examen on appelle ça “examen d’entrée dans la police ….
    À ll’affectation des finalistes du cycle primaire. Certains états africains donnent donnent aux enfants qui ont une moyenne très élevée , l’école militaire comme premier choix c’est à dire dans beaucoup de pays de ce monde la police et l’armée ne sont pas des institutions des voyous , que ce ne sont pas de centre d’éducation ou réhabilitation des enfants raté …
    Dans beaucoup pays d’Afrique avant de joindre la police et l’armée, il faut avoir un niveau d’études. .

    1. RESSOURCES ?

      Lili@ Nous avons sur les bras près de 100 000 hommes dont plus de 60 % ne possedent pas un bon niveau intellectuel pour servir dans une armée moderne et républicaine.

      Sur le plan pratique, il est possible de “booster” leur niveau en transformant l´approche de la formation de base. Inclure un programme d´alphabetisation et d´apprentisage d´une langue “moderne” devrait figurer sur la liste de tout programme militaire au Congo.

      La RDC possede les ressources academiques necessaires pour atteindre cet objectif…
      La Légion Étrangère en France met en pratique cette approche depuis plus de 100 ans… Tous ceux qui s´engagent dans la Légion doivent apprendre le francais…certains doivent passer par l´alphabetisation…. afin d´intégrer les connaissances de base d´un Légionaire.

      Au Congo, la lutte est avant tout contre cette mauvaise perception qui fait des militaires de “sous-hommes” qui n´auraient pas besoin de posseder des capacités intellectuelles assez solides…alors que les équipements militaires modernes exigent un minimun des connaissances …et des capacités intellectuelles.

      RTBF
      Pendant le “1+4”, nous avons vu des images de la RTBF où on montrait des officiers congolais formés “rapidement” dans les brigades sous le contrôle des militaires belges qui ne pouvaient pas distinguer l´Est de l´Ouest… kie kie kie… Ils ne savaient tout simplement pas comment s´orienter même en suivant le mouvement du soleil !!!

  3. Au Congo, je dirais en RDC, il ne manque pas d‘éducation mais l’éducation est mauvaise. Moi dès mon bas-âge, j’avais horriblement peur d’approcher un militaire et je ne savais pas pourquoi. La chose évidente est, qu’on nous apprenait, que ces militaires sont des cruels et à ces pauvres militaires, que le civil n’est pas ton ami. Je ne sais pas, si je me trompe mais beaucoup des congolais pourront me la confirmer. Durant la deuxième République, Le Maréchal Feu Mobutu avait envoyé des jeunes garçons de toutes les Régions dans les académies militaires en Europe et aux USA (Le Général Mayele.) Mais la plupart de ces garçons se sont avérés incapables d’opter à leurs missions. Ils s’étaient mariés à des blanches (envie de la chaire blanche) ou ils avaient demandé l’asile politique, pourquoi toujours, afin de rester en Europe.
    Donc il n’y a pas « amour » de la Patrie et nous sommes des fainéants. Le congolais est un incapable, un BMW !

    1. Mister Jules@

      Peut-être faut-il cesser d´envoyer les congolais dans des academies militaires en Occident ?

      Imaginez un pays qui possede des universités depuis plus de 50 ans mais dont les dirigeants “refusent” d´opter pour la création d´une academie militaire du même niveau que celui des universités ?

      Pourquoi la RDC ne peut pas faire venir ces occidentaux mettre en place au pays des academies militaires ?

      L´experience de la Garde Civile démontre que l´Allemagne avait trouvée qu´il était possible de former des “policiers” avec la participation active de la faculté de Droit de l´Unikin et même des juges du ministère de la justice …c´était en 1985 !

      On a pas besoin d´envoyer des gens si loin en Belgique ou en France quand on peut “recopier” le même niveau des formations sur place, en faisant venir des instructeurs militaires au Congo*

      > Quand vous affirmez que les “militaires seraient des ennemis des civils”, c´est la pure tradition héritée de la Force Publique…
      Notez que Mobutu était un produit de la Force Publique… il ne savait pas mieux…et croyait qu´il fallait “recopier” la philosophie de la Force Publique

      Notre génération devrait faire mieux que Mobutu… notre sejour en Occident devrait servir á faire progresser les choses au Congo

      1. @@@GHOST!
        ———————-
        -1. Si on veut faire venir des Enseignants de l’Europe, cela va nous couter beaucoup trop cher, car il faut créer des infrastructures spéciales pour ces étrangers, qui viendront vivre comme des Rois chez-nous. Donc le Pays doit s’endetter encore plus. Or pour s’endetter, nous devons cautionner nos terres. Ce n’est pas bien. C’est justement ce que font les infiltrés rwandais et ougandais, car ils savent, que ce Pays ne leur appartient pas. Ils peuvent s’en foutre et s’en passer de nos souffrances.
        2. L’une des meilleurs des solutions c’est la Diaspora. Des volontaires congolais, qui ont subi des formations adéquates, peuvent rentrer au Pays, pour cela l’État doit créer des infrastructures d’accueils et d’organisations. Ceci coutera à l’État moins de financement, que faire venir des expatriés trop couteux. Car on ne doit pas laisser les agents formés de la diaspora à la merci des voyous de la RDC. Il y a trop de jalousies.
        3. En plus de cela, il y a un problème grave avec, pas seulement des expatriés, qui ne veulent plus rentrer chez eux en Europe ou au Pakistan, mais aussi avec nos incapables compatriotes sortis des universités retardées de la RDC. Ces gens-là n’ont pas étudié pour aider le Pays mais pour survivre et extorquer le Pays. Donc ces inciviques et prolétaires se constitueront comme un obstacle et ennemis de la diaspora, car ils auront toujours peur de la concurrence.
        Donc l’État doit organiser le retour de la Diaspora, comme l’avait conçu l’Israël et la Chine voir même l’Allemagne après la guerre. Les expériences vécues à l’étranger nous souderont afin d’envisager des plans en secrets pour la Patrie !
        PS:
        Un Belge m’avait dit ceci : « Eux, les belges, aperçoivent cela très de mauvais œil, si nous, les congolais, qui avions étudié en Europe et aux USA, rentraient un jour au Congo, car où serait alors leurs places au Congo ? »
        FAZIT;
        Cela m’avait dit beaucoup. Donc derrière Kabila, il y a des expatriés, qui combattent la Diaspora et tirent des ficelles derrière la marionnette Kabila !

      2. Mais Zaïre. Ex RDC, il y avait une bonne école de formation appelée “EFO” , ÇA FORMAIT des officiers militaires sous la coopération franco-belgico-américaine

  4. Un Pays sans droit ne va va jamais pouvoir avoir une armée fonctionnelle!
    L’armé c’est le WENGE MAISON-MÈRE où le General (Werra-Son) est Roi, le Sergent (Miel de Son) est mendiant!

  5. Ghost, bonjour!
    tu exprimes ici une préoccupation que je trouve très noble. Et c’est aussi un geste noble d’avoir rendu hommage au 1er commandant de la garde civile, Lango Topkwi avec des idées innovatrices qu’il avait pour moderniser l’armée. C’est une preuve que ce ne sont pas les têtes qui font défaut si la stabilité politique est garantie.

    Oui, il est plus que récommandé que nos militaires soient des hommes (mieux) formés. Mais hélas, je crains fort que cela ne soit qu’un rêve lointain. Si les représentants de l’autorité publique à tous les niveaux deviennent de plus en plus illetrés,- tu te souviens je crois de Mme la Ministre du genre du Maniema-, si nos diplômés d’universités deviennent de plus en plus incapables de rédiger une simple lettre sans se faire ridiculiser, hélas, disais-je, que pourrait-on attendre d’un militaire dans ce contexte de crise éducative globale? Même si il faut alphabétiser les militaires, je crois qu’ ils ne seront pas la priorité du gouvernement. Il faudra d’abord reapprendre aux universitaires la conjugaison qu’ils avaient manifestement ratée au secondaire, etc… et ce n’est qu’aprés qu’on pensera aux militairres.
    Mais tu as le mérite d’y penser déjà sérieusement, et c’est bien.

    1. @ Mister Jules

      La défense de plus de 60 millions des congolais et d´un pays si riche en ressources naturelles exige des sacrifices*
      Si les congolais souhaitent éviter les massacres que nous sommes entrain de subir, il faut consentir des sacrifices financieres enormes.

      > Une autre fois, nous allons expliquer comment le domaine de la défense peut generer du travail dans d´autre domaine que l´armée..

      Mais, imaginez un pays comme la Suisse qui n´a pas été en guerre depuis plus de 200 ans, mais qui depense des milliards pour sa défense…
      Nous ne devons plus improviser avec la question de l´armée comme Kasavubu et Lumumba sans oublier Mobutu et LDK** L´existence de la RDC repose sur sa capacité á défendre son territoire.

      Faire venir des academiciens militaires occidentaux afin de poser les bases d´une academie militaire moderne dont les professeurs des universités doivent assister… est une option très importante.

      > Les ex FAZ (ou Garde-Civile) ne possedent plus les connaissances modernes dans le domaine de la défense…. 20 ans après, ils sont depassés et dephasés. Cessons de vouloir repeter les bourdes de 1960 quand Lumumba avait decidé de “nationaliser” l´armée en accordant des grades militaires aux congolais qui ne possedaient aucune formation militaire très avancé…

      @Futuriste.

      Cette réflexion peut s´elargir…quand vous le soulignez si bien comme le recul de l´éducation au pays influence negativement les universitaires…
      D´où le titre de l´ALPHABETISATION… Il faut recommencer l´éducation des congolais, surtout ceux á qui nous allons confier la défense de notre pays.

  6. Depuis le mercredi 30 mai 2018, il y réside sur le site Radio okapi des offres d’emplois fictifs destinés à recruter des étrangers. Mais on ne voit nulle part la création des moyennes entre-prises pour engager le congolais moyen. Bien sûr, la Radio Okapi ne peut contrôler la véraci-té et la sérosité de ces offres mais on voit ici comment des margoulins essaient de gagner de l’argent sur la tête des congolais. Ces sont là les cols-blancs-aux-mains-sales-crimes-et-châtiment- sur Congo indépendant pont com.- à lire aussi.
    Inades-Formation Congo: APPEL D’OFFRE POUR LES POSTES D’ASSISTANT(E) FI-NANCIER(E) ET ASSISTANT(E) CHARGE(E) DE L’ADMINISTRATION ET DOCUMENTATION
    RCN Justice & Démocratie: Expert thématique plaidoyer / poste local KINSHASA Publié le mer, 23/05/2018 – 14:58 | Modifié le mer, 23/05/2018 – 14:58
    MONUSCO: Administrateur National Assistant aux Finances et Budget NO-A Publié le mer, 23/05/2018 – 18:12 | Modifié le mer, 23/05/2018 – 18:12
    ………………………………………………………………………….
    EAGC: country representative, DRC Publié le mer, 30/05/2018 – 16:31 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:31
    EAGC: Program assistant Publié le mer, 30/05/2018 – 16:27 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:27 VACANCY NOTICE – PROGRAM ASSISTANT: REF NO. EAGC/HR/DRC/2018-001 Eastern Africa Grain Council
    AWF: Chef de Partie Adjoint Publié le mer, 30/05/2018 – 16:23 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:23 VACANCE DE POSTE : Chef de Partie Adjoint (Deputy Chief of Party) Depuis plus de 50 ans, African Wildlife Foundation (AWF) est un acteur clé de la conservation et du développement durable en Afrique. AWF est à la recherche d’un Chef de partie adjoint (DCOP) pour superviser la mise en œuvre réussie de son programme anticipatif communau-taire de lutte contre le commerce de la faune sauvage (CBCWT) en République démocra-tique du Congo.

    1. Depuis le mercredi 30 mai 2018, il y réside sur le site Radio okapi des offres d’emplois fictifs destinés à recruter des étrangers. Mais on ne voit nulle part la création des moyennes entreprises pour engager le congolais moyen. Bien sûr, la Radio Okapi ne peut contrôler la véracité et la sérosité de ces offres mais on voit ici comment des margoulins essaient de gagner de l’argent sur la tête des congolais. Ces sont là les cols-blancs-aux-mains-sales-crimes-et-châtiment- sur Congo indépendant point com.- à lire aussi.
      .
      1. Inades-Formation Congo: APPEL D’OFFRE POUR LES POSTES D’ASSISTANT(E) FI-NANCIER(E) ET ASSISTANT(E) CHARGE(E) DE L’ADMINISTRATION ET DOCUMENTATION
      RCN Justice & Démocratie: Expert thématique plaidoyer / poste local KINSHASA
      .Publié le mer, 23/05/2018 – 14:58 | Modifié le mer, 23/05/2018 – 14:58
      .
      2. MONUSCO: Administrateur National Assistant aux Finances et Budget NO-A
      Publié le mer, 23/05/2018 – 18:12 | Modifié le mer, 23/05/2018 – 18:12
      ………………………………………………………………………….
      3. EAGC: country representative, DRC Publié le mer, 30/05/2018 – 16:31 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:31
      EAGC: Program assistant
      Publié le mer, 30/05/2018 – 16:27 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:27
      VACANCY NOTICE – PROGRAM ASSISTANT: REF NO. EAGC/HR/DRC/2018-001 Eastern Africa Grain Council
      .
      4. AWF: Chef de Partie joint
      Publié le mer, 30/05/2018 – 16:23 | Modifié le mer, 30/05/2018 – 16:23
      5. VACANCE DE POSTE :
      Chef de Partie Adjoint (Deputy Chief of Party)
      Depuis plus de 50 ans, African Wildlife Foundation (AWF) est un acteur clé de la conservation et du développement durable en Afrique. AWF est à la recherche d’un Chef de partie adjoint (DCOP) pour superviser la mise en œuvre réussie de son programme anticipatif communau-taire de lutte contre le commerce de la faune sauvage (CBCWT) en République démocra-tique du Congo.

      1. Mister Jules@

        La Radio Okapi est une radio de l´ONU qui fait des annonces d´offre d´emplois pour l´ONU.

        * L´ONU étant une organisation internationale recrute dans tous les pays membres > Ces emplois ne sont ni fictif ni surtout reservés aux congolais exclusivement. Tous congolais possedant les competances exigées peut toujours tenter sa chance..

        Pourquoi devriez-vous rendre l´ONU responsable de la création des “entreprises” au Congo?

        1. @@@GHOST!
          Dites-moi, quel rôle joue l’ONU au Congo? En 1961, lorsqu’on avait arrêté Lumumba, Les membres de l’ONU riaient et se moquaient de Lumumba ! Nous les kinois, nous avions une expression : « Les Pakis-Pakis. »
          Pakis-Pakis signifiait, attention les pakistanais vont te violer, s’ils arrivaient à t’attraper. D’après vous, la MONUC doit rester et vivre comme des rois en RDC ?
          Je n’ai pas dits, que l’ONU doit créer des emplois mais l’argent qu’on dépense pour l’ONU on peut aussi l’utiliser pour créer les emplois !
          L’ONU est un machin moins utile pour les congolais.

          1. LECTURE “HISTORIQUE” ?

            L´ONUC en 1961 était la première mission militaire de l´ONU a faire la guerre ¤ Même si certains intervenants n´étaient pas encore nés, sans l´ONUC dans la guerre du Katanga, cette province serait un État indépendant du genre Corée du Sud ou Sud Soudan…. ¤

            L´ANC de Lumumba composée des ex sergents de la Force Publique bombardés “généraux” ne possedait pas la capacité de faire face á la Gendarmerie Katangaise, mieux entrainée, et pire encadrée par des mercenaires et des ex officiers Belges de la Force Publique.
            Savez-vous que le Katanga possedait des avions de combat ?

            MONUC/MONUSCO, l une des raisons de la maintenance de cette mission militaire est tout simplement une repetition de la situation de 1961: Les FARDC ne possedent pas les capacités militaires réelles pour faire face á une attaque des pays voisins ni des milices armées !
            Pour vaincre le M23, il fallait que l´ONU puisse “planifier” l´offensive, puisse apporter la logistique et commander indirectement les operations au Kivu*
            Sans la logistique de l´ONU, les FARDC ne possedent même pas des rations alimentaires ni de l´eau potable pour ses troupes… Pire, parfois les troupes n´ont pas assez de munition pour lancer une offensive !

            C´est la simple réalité sur le terrain… Si la MONUSCO quitte la RDC, le M23 va tout simplement occuper tout le Kivu en une semaine… Ce que les FARDC est une “armée mexicaine” composée des milliers d officiers qui ne possedent aucune connaissance militaire crédible…

            La MONUSCO n´est pas financée par le gouvernement congolais… c´est aussi un argument que vous devriez intégrer…
            Quand nous allons publier la réflexion sur “Combattre les milices armées”…vous allez avoir une petite idée comment nous pouvons faire partir la MONUSCO..Ils sont là parce que les congolais n´ont pas encore la responsabilité de défendre leur territoire*

          2. @@@GHOST!
            Les gendarmes katangais? Kie kie kie!
            kie kie kie ! Hi hi hi!
            c’etaient des mercenaires en provenance, la plupart de l’Afrique du Sud et des portugais de l’Angola.
            Les negres de services katangais, les affreux, les crasseux, n’étaient que des sacs de sables.
            LLLLLLOOOOOOOOOOLLLLLLLLLLLLLLLLL!
            GHOST, okati ngai mpanzi.

          3. Mister Jules@

            Vous devriez relire l´histoire du Zaire plusieures fois…

            DEUX ATTAQUES AU SHABA

            C´est les ex Gendarmes Katangais…. et Mobutu ne pouvait s´en sortir qu´avec l’aide de la France et du Maroc*
            On les retrouve pendant la chute de Mobutu…. ils étaient en première ligne quand l´Angola decide d´intervenir afin de combattre l´Unita qui tentait d´aider Mobutu.

            > EXECUTIVE OUTCOMES EN ANGOLA

            Quand les mercenaires d´EO SudAf aident Dos Santos á vaincre l´Unita, les Gendarmes Katangais participent á l´offensive aussi…

            Dans l´ouvrage “BLOOD SONG” First-hand accounts of a moderne private army in action de JIM HOOPER (Recherchez sur Amazon)…les mercenaires parlent du courage et de la combativité des Gendarmes Katangais face á l´Unita ¤¤

          4. KIE KIE KIE!
            KIE KIE KIE!
            KIE KIE KIE KIE KIE KIE!
            BA SAKI YA ZELO!
            KIE KIE KIE KIE!
            LLLLLLLLLLLLLOOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLL!

    1. Kadogo@

      Il est mort avec le grade de général …mis en detention après l´invasion rwandaise… il est mort assassiné par les rwandais..

    2. Mr Kadogo, mon père est décédé voilà maintenant 6 ans. Vous avez une préoccupation? Mr Ghost je peux vous fournir des informations si vous en avez besoin. Papa n’a pas été assassiné. Merci

      1. Ritha Lango@

        Salut ! Nous avons toujours une dette envers le vieux MAO.. quelqu´un qui a été une source d´inspiration et une réference pour tous ceux de la première promotion partout où ils se trouvent sur toute la planète

  7. LES GA.CI DE MARECHAL MOBUTU SESE SEKO, N’ONT JAMAIS REUSSI GARDER D’ UN SEUL CIVILE ZAÏROIS !!! QU’ON SE LE DISE.

    1. Nick@

      La “Garde-Civile” ne “garde” pas la population… Il existe plusieures “garde-civile” sur cette planète…En Espagne et aux USA….elles sont des forces militaires avant tout et non des “gardiens des civils”..
      Á l´âge de Google, mister Nick devrait augmenter ses connaissances avant tout… kie kie kie

      La Garde Civile avait été fondée sur demande des parlementaires du MPR après les deux guerres dite du “Shaba”**
      Ces parlemantaires avaient demandés qu´on puisse mettre une force capable de défendre les frontières du Zaire**
      Ainsi, c´est la “Garde frontière” de l´Allemagne Fédérale (avant la réunification de l´actuelle RFA) qui avait été pris pour source d´inspiration.

      Les instructeurs allemands de la première et seconde promotions de la Garde Civile étaient des membres du “Grenzschutzgruppe”…surtout du fameux ” GSG 9″ qui est l´unité anti-terroriste de la RFA même de nos jours..

      En bref, il était question de proteger les frontières du Zaire et non de “garder des civils”… kie kie…
      Les anti-terroristes de la Garde Civile formés par le GSG9 avaient assurés la protection rapprochée des premiers ministres comme Kengo, Mabi Mulumba, Mulumba Lukoji…et le SG du MPR Kithima “vieux de la pente” **
      Tout comme les unités “garde-frontière” étaient á Matadi, Boma, Beach Ngobila et l´aéroport de Ndjili… ect..

    2. Nick@

      Niveau ya comprehension to ya éducation ? Garde Civile esalamaka te po na “ko proteger ba civils”…Selon ordonance pe conception de base, esalamaka po na proteger ba frontières ya Zaire pe ko sala “anti-terrorisme”

      Garde Civile ya Baramoto ezali deviation totale ya projet initial… E komaka force ya repression.

      > ANTI EMEUTE ?
      Soki o lingi o comprendre lisolo oyo… il faut o verifier “cooperation entre Baramoto na Egypte”
      Tango Baramoto aye, cooperation na RFA ekatanaka > Mobutu a se tourner vers Egypte*
      Mais cooperation na Egypte ezalaka orientée vers “REPRESSION”
      Verifier yo moko soki o kutani na membre ya Garde Civile oyo a tanga na Egypte…Grande majorité oyo ba tanga na Egypte ba kenda ko tanga ” police anti-emeute”

      Raison pour laquelle, il ya quelques années, Kabila a fait appel á Baramoto pour reprendre la cooperation avec l´Egypte… la raison est la même > REPRESSION
      Tango bo monaka ba Gardes Civiles dans la rue entrain de reprimer les manifestations…ezalaka ba oyo ba kende ko tanga na Egypte…. ba policiers “anti-emeute”

      C´est l´histoire… Mobutu étant en perte de vitesse avait plus besoin d´une force de repression que des “gardes frontières” >

  8. Oui, la première promotion de la Garde civile était bien formée et après Mobutu le roi du Zaïre a mélangé la betise zaïroise ou Rdcongolaise dans cette affaire de la garde civile epuis ebebisi garde civile. …
    C’est comme toutes les unités de la force armée et police ça commence toujours bien pour finir unité tribale par Example la DSP au commencement, ils étaient bien formés et après c’était le tribalisme total. ..Il y a aussi le SARM : des jeunes gens très bien formés, très polis, très guerriers. ..Et après la bêtise zaïroise a tout détruit c’est à dire le détournement de fonds destinés à la défense et la sécurité du pays, le non payement des salaires de militaires et policiers, lenon suivi de formation et un up date de formation… …

    ( Ba kabilas sous boule, biloko oyo tout ba yebi yango te. . …C’est mieux de connaître l’histoire de son pays et cela va permettre de trouver les voies et moyens pour changer l’homme Rdcongolais en un homme de droit et qui respecte les lois du pays. ….Il n’y a pas seulement de DOMBOLO OU DE YA MADO EN RDC. ..moi par exemple je suis “mukili ” mais pas seulement par respect mais en terme de naissance. ….koffi olomide, je dois l’appeler :papa koffi OLOMIDE mais la fille de koffi peut m’appeler maman si et seulement j’avais mon premier bébé cet année là )
    Kie kie kie
    IL Y AVAIT DE BON GÉNÉRAUX FORMES DANS DES GRANDES ÉCOLES MILITAIRES par Example en RDC vous avez des généraux comme Mayele’ , kikunda. ..même l’actuel président du Zimbabwe c’est un officier militaire formé dans des grandes écoles malheureusement la betise africaine est là et empêche l’homme africain de transmette ses connaissances aux autres.

    Merci Ghost, tout est possible en RDC avec la volonté des acteurs politico-socio-économique d’installer un ÉTAT DE DROIT EN RDC.

    1. Avant GHOST….

      Voici le titre d´un ouvrage qui peut aider ceux qui aspirent á diriger la RDC

      > LES ARMEES DU CONGO-ZAIRE, UN FREIN AU DEVELOPPEMENT

      L´auteur Kisukula Abeli Meitho Colonel magistrat des FAZ avait assumé la fonction de “directeur du cabinet” du Président Général de la Garde-Civile Baramoto Kpama ¤
      Il analyse d´une manière académique et scientifique le danger que répresente une armée inspirée par la Force Publique au Congo ¤

      Lire l´histoire pour que l´avenir soit autre…

    2. Lili@

      Avec la collaboration de mr Yves Kabemba, nous allons publier un texte basé sur le concept

      > OFFSET>… bo banda ko luka na Wikipedia “offset” na domaine ya Défense elakisi nini ?

      Quand nous allons aborder ce sujet, vous allez comprendre comment des programmes militaires appliqués en Afrique du Sud quand l´ANC prend le pouvoir avec Mandela ont contribués á faire progresser… l´économie et l´industrie dans ce pays ¤¤

  9. @ GHOST
    Pensez vous pas que l’éducation et la productivité de l’armée (et de la police) doivent symétriquement etre développer car pour beaucoup de personnes pensent que le ministère de la défense et la police nécessitent beaucoup d’investissements mais en terme d’argent, ils ne produisent pas grande chose. ..
    Pourquoi n’est pas rendre utile ces soldats et ces policiers lorsqu’ils ne font pas la défense ou la sécurité de la république au lieu de rester à boire de lotoko, ils peuvent à faire d’autres choses pour la république, ils peuvent travailler comme ingénieurs, docteurs, maçons, agronomes, laveur des égouts. ..On sait par exemple qu’il a de docteurs militaires mais la majorité travaillent dans un hôpitaux militaires. ..Mais mon idée c’est de rendre le travail de militaires et policiers , plus efficace et productif c’est à dire au lieu que l’armée et la police soit une institution pour des jeunes gens délinquants ou qui ont échoué à la fac ou qui ont très peu des opportunités pour une réussite académique, l’Etat par example devrait welcome tous les jeunes intellectuels et leur donner l’opportunité de faire un métier de leur choix même en dehors du cadre purement militaire .Et cela peut permettre d’attirer les jeunes vers l’armée et la police, ces jeunes intellectuels capable d’apporter leur savoir faire et expertise; c’est évitera que l’armée et la police soit une institution des gens qui ont eu très peu d’opportunités de réussir dans la vie. En contrepartie on aura l’armée et la police qui seront deux institutions pour la défense et la sécurité et au même moment, elles sont productives en terme d’expertise d’hommes et l’argent ou financier. …

    Thank you Ghost, espérons que vous n’auriez pas de difficultés à comprendre ma logique qui vient ajouter la productivité de l’armée, au lieu que ces soldats et policiers lorsqu’ils sont en standby , au lieu de passer leur vie ou temps à boire des boissons fortes. ..Ils peuvent se rendre utile à la république . .

  10. @GHOST
    DE QUOI VOUS RACONTEZ ??? LES GACI QUI NOUS POURSUIVAIENT DANS LES RUES ET AVENUES DE KINSHASA ET AILLEURS, BRIGADE ROULAGE AVEC LEURS MOTO DE COULEUR VERTE, ETAIENT VRAIMENT DES MILITAIRES POUR LA GUERRE ??? KIE KIE KIE KIE
    DEPUIS QUAND DES EX GACI FÛT ILS ELEMENTS À COMBATTRE LES TERRORISTES ??? CE SONT EUX MÊME GARDE CIVIL QUI ETAIENT DES BANDITS, QUI TERRORISAIENT LES POPULATIONS.
    C’EST PAR CES FAUX MILITAIRES “GARDE CIVIL” QUE NOUS AVION CONNU DES TERRORISTES COMME ZIG-ZOG, QUI TUAIT LES GENS, ET AUTRES GRAND TERRO ZAPALÉ-ROI DES BÊTES.
    … ROI DES BÊTES … LES POPULATIONS EX ZAÏROISES QUI ETAIENT SES BETAILS
    @GHOST YOKAKA SONI HEURE MOKO SVP ….

    1. Nick@

      Nous ne sommes pas au même niveau de la comprehension… Quand nous disons chaque fois “première promotion de la Garde Civile”…Nous ne parlons pas de la Garde Civile de Kpama Baramato…mais celle de Mandungu Bula Niati.. > Cette garde civile formée avec la cooperation de la RFA…n´était pas dans la rue, ni entrain de “terroriser” les kinois >

      Relisez attentivement le texte, vous allez apprendre que “Mobutu avait renconcé au programme de la Garde Civile” quand il avait designé Baramoto et fait de lui un simple civil qui pouvait avec peine s´exprimer en francais un “général 4 étoiles”…. kie kie kie

      La Garde Civile dont vous parlez est le “prolongement de la DSP”… dirigé par une tribu… composée des officiers sans formation, sans éducation…des gens recrutés exclusivement dans le Nord Oubangi… kie kie

      Niveau de comprehension ?

        1. PULULU@

          C´est une question d´IGNORANCE… Même quand on vous offre une réference avec l´ouvrage du Colonel Remy Kisukula où vous pouvez apprendre beaucoups sur l´armée…et lire les réferences des ordonances creant la Garde Civile… Vous restez ignorant ?

          Votre sejour en Occident n´a pas augmenté vos capacités intellectuelles tout simplement..
          Verifiez le nombre des “lectures” de cette réflexion et vous allez comprendre que “ba zo lakisa yo sanza, o zo tala mosapi “… kie kie

          1. Ghost après avoir échoué dans l’école catholique, avait essayé dans une école protestante mais, hélas, là il avait aussi échoué làbas! Après la visite des écoles privées de Kasumba-Lesa, il avait trouvé réfuge dans l’ékundé (dépotoire) de la FAZ.

      1. Malheureusement, Ghost était allé à la garde civile parcequ’il avait échoué dramatiquement à la fac et la seule opportunité qui lui restée c’était de faire de faire la garde civile
        Comme tous ces soldats, militaires, policiers. …Leur première vocation n’est pas l’armée ou police. …moyen ba kengela ekolo eza te, moyen ba kengela ba civile eza te.

        1. Lili@

          Á l´IPN, departement de l´histoire…nous étions entrain de suivre dehors… il n´y avait pas assez des places dans l´auditoire… Le matin, quitter Matete pour rejoindre l´IPN…quel cauchemar kie kie kie…
          Heureusement á la Garde Civile, les professeurs de la faculté de droit de l´Unikin venaient dans des bus SOTRAZ…et l´auditoire avait plus des places que le nombre des étudiants… kie kie
          Imaginez un professeur du departement de l´éducation physique de l´IPN entrain de vous apprendre á nager dans une piscine…. quelle luxe… !

          Devenir militaire dans les Marines ou les Rangers aux USA n´est pas non plus une “vocation”…Tous ces latinos qui souhaitent obtenir la nationalité américaine et parfois obtenir des bourses pour étudier dans une université aux USA signent volontier des contrats dans l´armée… kie kie `

  11. @ GHOST
    Un petit résumé de tous mes bla bla

    Comme c’est à la mode en RDC, tout jeune Rdcongolais est devenu combattant …combattant de la mouvance présidentielle ou de l’opposition, là n’est pas un problème. Ce que l’état Rdcongolais peut faire c’est régulariser tous ces combattants et les recadrer dans une institution qui sera apolitique….
    Comme le soucis de tout Rdcongolais d’aujourd’hui c’est de protéger la république donc on peut réintégrer tous ces jeunes combattants dans l’armée ou la police, beaucoup plus, être sous tutelle du ministère de la défense.
    Pour arriver à intégrer la majorité des jeunes comme les agents des forces armées, l’Etat pourrait collaborer avec ces mouvements d’éducation de masses….
    Ici, notre but est de transformer le ministère de la défense a une grande agence de recrutement de toutes les professions et être un employer high standard qui offre des contrats courts, long. .des emplois à temps partiel ou en plein temps , .Et t le ministère de la défense offre aussi des opportunités de faire une carrière et de poursuivre les études ou formation…. Le ministère de la défense doit démontrer à la population que l’armée et la police ne sont pas là pour les plus démunis ou de moins intelligents ou pour délinquants mais le ministère de la défense est la pour tout le monde pour les riches, les pauvres, des lauréats, des génies, architectes, mécaniciens…..Tout le monde peut trouver son compte dans l’armée et aussi poursuivre ses rêves tout en respectant la chose de l’état.
    Sur ce tous les chômeurs et tous les combattants qui font rien peuvent être incorporer dans l’armée et la police , en contre partie, on offrira à ces jeunes gens des opportunités de faire de formation ou les études et le travail ….ici nous pouvons déduire une réforme sociale c’est à dire une prise en charge sociale de la population . Par example, on peut signer un contrat de 5 ans avec l’armée pour travailler comme” part time “sapeur pompier et au même moment, on est infirmier à maman yemo. ..
    En conclusion, il faudrait changer le visage de l’armée et de la police, donner une nouvelle image à ces 2 institutions, qui est celle de :;l’armée et la police appartient à tout le monde, l’armée et la police peuvent être le premier choix d’une carrière professionnelle sur tous les domaines existants en RDC. ..l’armée et la police sont des organes où les Rdcongolais peuvent mettre leurs les intelligences assemble pour porter ou trouver des solutions aux problèmes de la république. ..
    Et à tous les jeunes combattants Rdcongolais, l’armée vous offre un environnement idéal pour défendre le pays, pour sécuriser la population, pour apporter vos idées. ..afin de construire notre pays toujours plus fort. ….l’armée et la police vous offre une couverture sociale, éducation, carrière . . .
    Au fait, faire de l’armée et la police, une institution CERVEAU MOTEUR DE LA RÉPUBLIQUE. ..qui sera au service de la république donc de la population. ..

    Ce n’est pas un régime dictatorial parceque le ministère de la défense ou l’état Rdcongolais offre un choix de devenir membre du cerveau moteur de la république et d’apporter votre contribution quelque soit petit ou grand et à tout le niveau possible. ..
    Et ce n’est pas aussi du communisme car le secteur privé continuera à exister et travaillera ensemble avec le ministère de la défense ou l’état Rdcongolais.

    Boum boum boum. ..Des idées. ..On peut toujours faire des réformes pour le bien être des Rdcongolais.

    Merci Ghost, votre ouvrage servira à apporter une lumière en RDC.

    Merci Ghost

      1. Non
        Je n’invente rien
        Ces pays qui défendent le capitalisme, utilisent la méthodologie. ..Le ministère de défense ou l’état prend tout ce qui est “best”…..C’est pour cela vous avez des hôpitaux militaires qui les meilleurs. ..ingénierie militaire the best. …tout ça là ce n’est pas seulement pour aller faire la guerre mais c’est pour servir la république qui est la population. ..
        Le ministère de la défense offre aussi un environnement idéal pour le travail. ..
        Chez les capitalisme L’état et le secteur travaillent ensemble. ..
        MPR ekosa ba zaïrois
        PPRD-MP ezo kosa ba Rdcongolais.
        Le ministère de la défense a toujours eu le ” Best of everything “….

        1. Lili@

          Vous allez avoir plus de lumière quand vous allez lire mon prochain texte sur les avantages du concept “OFFSET” appliqué lors des contrats d´achat des équipements militaires..

          Just wait

  12. peuples Congolais il est temps de tout détruire ,que les étrangers ses sentent en insécurité pour que la libération de notre sois total il faut qu’ils partent car notre pays est vraiment par nos voisins ils disent le Congo est un pays sans propriétaire ont peu y entrer et en sortir prendre ceux que l’on veux sans que personnes ne dit mot se propos là ont était tenus par les rwandais dans un conférence tenu en Autriche le 09 juin 2018,

    1. @@NIMA-MFUMU
      ………
      Mais mon vieux, l’histoire des vaches avec des inconnus, non-enregistrés au Congo, qui ont traversé le Congo de l’Est jusqu’au Bandunde est récente!
      Ou bien tu ne lis pas!
      Ahhh! ´Congolais ayebi buku te! Kongolais ayebi Malewa na Ndombolo kaka! J’avais oublié!
      KONGORMANI BMW!