Jean Bertrand EWANGA réagit sur l’ affaire MAKALA BREAK ET Bruno Tshibala

  • 28340 Views
  • 4 Comment(s)
May 18, 2017 Yeba
Shares

Jean Bertrand EWANGA réagit sur l’ affaire MAKALA BREAK ET Bruno Tshibala.








Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 thoughts on “Jean Bertrand EWANGA réagit sur l’ affaire MAKALA BREAK ET Bruno Tshibala”

  1. OPERATION MILITAIRE EXTERNE ?

    Et si les “noix de coco” étaient des grenades offensives ? Et si les membres de BDK étaient en réalité des membres des forces speciales…hem angolaises en mission..pour extraire leurs “agents” qui avaient participés á l´assassinat de LDK?

    En tout cas l´execution de ce “raid” sur Makala semble être une operation militaire plus qu´une improvisation d´une milice non armée..
    La date et l´heure de l´attaque, la parfaite coordination et mieux? la qualité de la reconnaissance avant l´attaque.. pire la fiabilité du renseignement sur la réaction de la police et de la GR..quand on sait que les militaires congolais dans la capitale sont pratiquement desarmés et exclusivement la GR et quelques unités de la police possedent des munitions et des armes capables de lancer une contre-attaque*

    Pour un militaire, faire évader plus de 3000 personnes..dans cette capitale où les voies de Communication vetuste offre un avantage pour ceux qui se deplacent á pieds, á velo où á moto…lol.. fuir dans ces communes “pauvres” sans électricité, sans route viable…Tala kaka, un avantage pour une “guerilla urbaine”** Fondre dans les millions des kinois comme des poissons dans l´eau..Lol

    Si Ghost devait imaginer une telle action, il ne fera pas meilleure planification que lacher des milliers des prisoniers pour exfiltrer une centaine d´autre prisoniers plus utiles, qui peuvent detenir des informations sensibles ( assassins de LDK)..ou des capacités militaires (gardes de Bemba)*