fbpx


Kabila veut Nkurunzizer les congolais po a wumela, mais il trouvera le Moise du Congo sur son chemin

  • 47520 Views
  • 12 Comment(s)
May 7, 2018 Sepela / Yeba
Shares





Kabila veut Nkurunzizer les congolais po a wumela, mais il trouvera le Moise du Congo sur son chemin, Moise Katumbi l’ a averti dejà cette fois, faux penalty eko leka te.

Voici les details:

A huit mois de l’échéance électorale en RDC, la Commission électorale nationale indépendante ne semble pas pressée de se mettre à la tâche. La liste des partis et des regroupements autorisés à concourir n’a toujours pas été dévoilée. En cause, la mauvaise volonté évidente tant du ministre de l’Intérieur Henri Mova que du président de la Ceni Corneille Nangaa.

A moins, évidemment, que ceux-ci n’aient une autre idée derrière la tête. Selon un entretien ave un membre de la Kabilie, confirmé par deux témoignages ce samedi; il semble bien que Joseph Kabila, président hors mandat et sans dauphin, n’a pas abandonné tout projet de se présenter lui-même pour un troisième mandat, pourtant inconstitutionnel, à la magistrature suprême.

Tous les précédents projets dans ce sens ont avorté. La majorité présidentielle craint comme la peste une nouvelle tentative de modification de la constitution. Personne n’a évidemment oublié la mobilisation populaire de janvier 2015 et la répression sanglante qui s’en est suivie. Si Kabila veut caressser le rêve fou de se représenter, il doit donc trouver un stratagème qui lui permette de le faire sans toucher à la constitution.

Cour constitutionnelle aux ordres

Son dernier projet, sur lequel travaille une équipe qui comprend notamment MM. Lumanu, Mova, Maître Nkulu, Boshab, Minaku, consiste à démontrer que le passage de deux tours en 2006 à un tour en 2011 pour l’élection présidentielle, autorise le locataire du Palais de marbre à se représenter pour ce qui ne serait que son second mandat sous la constitution révisée en janvier 2011 qui prévoit une élection à un tour. « Cette équipe travaille sur un texte à présenter prochainement. C’est ce qui explique notamment les derniers remous à la cour constitutionnelle », explique notre source qui craint qu’un scénario, quel qu’il soit, qui tenterait d’imposer la candidature de Kabila « ne soit le coup d’envoi d’un bain de sang au pays ». « Ce texte sera présenté devant les juges de cette cour constitutionnelle qui donneront leur accord. Kabila pourrait donc être autorisé à se représenter. Une fois de plus, c’est un scénario suicidaire qui ne vise qu’à tenter d’assurer le maintien d’un homme au pouvoir, sans se soucier des conséquences dramatiques. Si vous vous souvenez bien, Kabila a toujours dit qu’il respecterait la Constitution, sans dire qu’il ne se représenterait pas. »

Scénario à la burundaise

Un stratagème grossier qui fait inévitablement penser au scénario imposé par Pierre Nkurunziza au Burundi. Lui aussi était atteint par la limite constitutionnelle de deux mandats. Mais fort de sa mainmise sur les institutions et grâce à la terreur qu’il a imposée, il s’est ouvert la voie d’un troisième mandat induit par le fait qu’il n’avait pas été élu au suffrage direct mais bien par le parlement pour son premier mandat. Ce troisème mandat n’était donc, selon lui, que son second mandat.

Après avoir amené en RDC les bérets rouges façon inbonerakure, la Kabilie veut donc aussi importer les grosses ficelles du pouvoir burundais pour se maintenir au pouvoir.

« Le président Kabila démontre ainsi qu’il se moque totalement de la communauté internationale. Il se moque de ses voisins, il se moque de Nikki Halley, la représentante des Etats-Unis aux Nations Unies qui était venue à Kinshasa pour s’entretenir avec lui. Une fois de plus, c’est une fuite en avant. La dernière carte abattue par un pouvoir aux abois, prêt à sacrifier tout un peuple pour garder le pouvoir. C’est de la folie. Notre Congo n’est pas le Burundi ».

Source: Libre Afrique, journal financé par la Belgique, et pro Katumbi


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

12 thoughts on “Kabila veut Nkurunzizer les congolais po a wumela, mais il trouvera le Moise du Congo sur son chemin”

      1. Il trouvera presque tout le monde sauf les abrutis membres de Apareco, Palu et les zoba zoba pprdiens….
        Depuis ba pprdiens ba nguluma pona Jo kabila, eloko ya malonga esalami na RDC Ezali te.
        Ba pprdiens ba changer strategie ba komi ko finga batu, I eloko ya malonga ezo salema pe eza te… Batu bazo the lela nzala, salete’ eleki mingi na RDC, additionner avec l’insecurite’ et l’instabilite’….. Pprd & Mp mawa trop..

        1. @@LILI MAKAKU!
          Na yebi masturbateur moko ya basi ebimi chez “FNAC”
          Okoki kokende kosomba yango. Eko sepelisa yo mingi! Ezali mpe cher mingi te!

          1. @Magali
            est-ce que LILI MAKAKU ayebi FNAC de France? LILI azali muana ya Angleterre bisika vrai masolo ya combat ebanda.
            Ba “Macronains” balela kaka kolata, songisongo, likunia, masolo ya ba musiciens. Vision mokuse.
            Soeur LILI zala calme, Biso se na ba Jaguar, bango se na ba Citroën.

  1. Euh n’insultez pas mes parents, soki bango te mais mawa trop po ete gouvernements ZAIRE_RDC mawa trop.

  2. HUUMMM. . . . @LILI MAKAKU, DEPUIS LE 20 DECEMBRE 2016 QU’ IL EST LÀ TRANQUILLE NA NGWENDE NAYÉ. MAIS @CONGOMIKILI, CONTINUE D’ EMPLOYER LE VERBE AU FUTURE ???
    “… … IL VA, IL VA … IL VA RENCONTRER …”
    MAIS À L’ INDICATIF PRESENT DU VERBE, LE TYPE NE RENCONTRE PERSONNE !!! HI HI HI HI HI
    POLITIQUE ELEKI BILANGA NA PASI …

  3. MOISE KATUMBI KIE KIE KIE!
    MOISE MOBANGELI KANTUFI! HIHIHI!
    MOISE MOSUMBA NA MBETU KANTUMBI! HOHOHO!
    MOISE LE POLTRON KATUMBI! SEKISA BISO, SALA PHOTO! KIE KIE KIE!

  4. MAKAMBU MA BEBELE!
    Après l’annonce de Hypo Kanambé alias Joseph Kabila de se reconduire pour les élections 2018 on vient de constater une forte adhésion généralée des cadres et travailleurs de la REGIDESO dans le PPRD. Est-ce que Tshilombo aurait servi du bouclier pour Kabila contre ses détracteurs ?
    Eza se Motuna wa Yambo !

  5. Moise Katumbi aurait été crédible, s’il s’était ôté avant de commencer sa quête du pouvoir des éléments qui fragilisent aujourd’hui sa candidature. Ce qui veut tout simplement dire qu’il n’est pas un stratège. Demandez à un adversaire de respecter la constitution pendant que soi-même on se sait violateur de cette même constitution. Et avec ça, on menace d’utiliser les grands moyens. La guerre donc. Comme l’a fait à leur temps les fameux Banyamulenge, frères et sœurs d’une dame que Moise Katumbi a à la maison comme épouse.