Sepela/Yeba

Les Trahisons du PALU: 2006, 2011, 2018, na moni te place ba fingi batu ya bandundu?

Shares




Na élection ya 2018 apres le PPRD le PALU et alliés nde e pesi ba députés ebele na FCC. Ba trahir na 2006, na 2011, et encore en 2018. Mais na moni te place bazo géneraliser ko finga batu nionso ya bandundu. Zanga Mobutu, na Kengo sont les grands traitres en 2006, mais na mona te place ba finga bangala?

Kabila est entrain de jouer la carte du tribalisme comme Mobutu asala après conférence nationale en 1992.

To tika ko géneraliser que tous les baluba sont forcément de l’UDPS ou que tous les gens de bandundu sont du PALU.

Ce genre de comportement a crée un géncocide des baluba en 1992 au Katanga.

Tozala ba responsable soki o lingi ko finga batu,..loba ba fanitique ya UDPS, ba fanitique ya PALU, ou ya PPRD. Ne mélanger pas les tribu car haine eko mata to ko ya ko koma ba point ya non retour.

L’identité profonde est l’arme la plus dangeureuse. Bo tuna Hittler na ba juifs, ba betela bino lisolo!

Voici comment le PALU a trahit en 2018:

En République démocratique du Congo (RDC), le divorce entre le Parti lumumbiste unifé (Palu) et la majorité n’aura pas duré très longtemps. En début de ce mois d’octobre, le parti d’Antoine Gizenga annonçait prendre ses distances avec la famille politique du président Joseph Kabila mais ce samedi 20 octobre, l’ancien Premier ministre, âgé de 93 ans, demande à ses partisans de soutenir la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du pouvoir pour l’élection présidentielle du 23 décembre.
C’est par une déclaration, lue dans sa résidence, que le chef du Parti lumumbiste unifié a appelé ses partisans à soutenir la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary, désigné pour représenter le Front commun pour le Congo (FCC). Lugui Gizenga, secrétaire permanent du Palu et fils d’Antoine, résume sa déclaration.

« La direction politique du Parti lumumbiste unifié donne à ses militants, à ses sympathisants et à tout son électorat les consignes suivantes: à l’élection présidentielle, soutenir le candidat indépendant Emmanuel Ramazani Shadary », a-t-il déclaré.

Dans les rangs des alliés du Palu, c’est le qui-vive. Henri Thomas Lokondo, deuxième vice-président du regroupement politique Palu et alliés promet d’analyser froidement, dans les prochains jours, cette volte-face.

« Pour ce qui concerne l’Union congolaise pour la liberté, nous observons les choses et comment elles évoluent. Nous allons nous prononcer au moment opportun et ce, sans précipitation inconsidérée, ni atermoiements funestes ».

Il y a environ trois semaines, ce regroupement politique avait dénoncé l’invalidation de la candidature à la présidentielle d’Antoine Gizenga. Par la même occasion, Gizenga et ses alliés avaient décidé de ne soutenir aucun candidat à la présidentielle.

« Trop, c’est trop »

Joint par RFI, Jean-Jacques Lumumba, l’un des petits neveux de Patrice Lumumba, estime qu’Antoine Gizenga « piétine » la mémoire du Premier ministre du Congo.

« Je suis très indigné parce que sa mémoire, depuis l’arrivée au pouvoir de ce régime, ne fait qu’être insultée et piétinée parce que Lumumba a eu des grands idéaux. Il a aimé son peuple, il a donné sa vie pour son peuple, il a versé son sang pour que ce peuple puisse vivre dans des contions très aisées et c’est ce qui m’a fait réagir c’est-à-dire voir que ce parti qui se dit lumumbiste puisse se mette en ordre pour soutenir une parodie d’élection avec tout ce qui se passe contre les activistes et contre la liberté au Congo », a-t-il déclaré à RFI.

« Je ne vois pas comment la continuité de ce régime pourrait défendre en mieux les idéaux de Patrice Lumumba. Il était de mon devoir, en tant que petit neveu d’abord et tant que lumumbiste, de me lever et de dire que trop, c’est trop. Aujourd’hui, mon regret c’est de voir que de plus en plus, le nom de Lumumba constitue un fonds de commerce. Ce n’est pas ce que nous voulons, ce n’est pas ce qu’il aurait voulu faire de son nom pour son peuple », a ajouté Jean-Jacques Lumumba.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

13 thoughts on “Les Trahisons du PALU: 2006, 2011, 2018, na moni te place ba fingi batu ya bandundu?”

  1. Libanga babamba nzete kaka oyo eza na mbuma ya kopela. Muluba aza mutu oyo aza victimes ya politique ya dictatture. Ebanda na dictature ya mobutu ,parti unique , pensee´ unique . Tout opposant , son ethnie sera tous les jours diobolisee´. Comme l´opposant de mobutu etait tshisekedi , son ethnie etait diabolisee´.Et ca reste jusqu´aujourd´hui.

    1. Muyombe@¨¨ÜE e pekisa président ya UA a kende na pays membre ya UA.. ata bino moko kie kie

      RAISONEMENT

      Batu ya Bandundu bazali ba membres ya PALU te… PALU ezalaki na combien des parlementaires pendant deux mandats ya Kabila ?

      Bo tala kaka na PPRD ..combien de batu ya Bandundu bazali na kati…

      UDPS ezali parti politique ya baluba te !

      Tango Tshitshi azalaka vivant, toujours SG ya UDPS ezalaka mutu ya province mosusu… Kutu parmis ba proches ya Tshitshi ezalaka kaka batu ya ba provinces mosusu

      Lisolo oyo e komisi UDPS parti ya baluba Ezo kamwisa biso… Mubake par exemple, très proche ya Tshitshi azali orginaire ya Sud Kivu..

  2. Bandundu na Kasai bango nyonso baTRIBALISTES minene biso barwandais tozali na KABILA na biso nani azali tribaliste sikoyo . ZAIROIS mawa bokomi na Kagame lisusu .Bozali suka na babolole

  3. Eza faute ya Maman Olive lembe kabila. On se pourquoi. en tant que maman, elle voulait protéger lès Rdcongolais des certains individus ou certaines….
    Kie kie kie kie kie kie

  4. congomikili.
    A l’issue du 1er tour de la présidentielle de 2006, Kabila était 1er, Bemba 2è, Gizenga 3è, Nzanga Mobutu 4è. Avant le 2è tour, Gizenga (3è) et Nzanga Mobutu(4è) avaient fait le choix de soutenir Kabila qui était 1er. Après des négociations pour partager les postes en cas des victoire. Ils ont fait ce choix publiquement. Bemba et Nzanga sont de l’ex Equateur. Ils sont des beaux-frères. Nzanga est marié à la soeur de Bemba. Voilà une preuve que tous les congolais ne sont pas des tribalistes.
    En 2011, Gizenga reste fidèle à l’alliance. Le Palu ne présente pas un candidat à la présidentielle.Il s’efface au profit de Kabila. Le Palu ayant gardé la primature durant toute la législature.
    En 2018,Kabila ne peut plus être candidat.Cela lui est interdit par la Constitution qui n’autorise pas plus de deux mandats.Le Palu espérait que le PPRD lui rendrait l’ascenseur. Que Kabila soutienne son candidat à la présidentielle. Tribalo-régionaliste jusqu’à la moelle épinière,Kabila laisse tomber Palu,son allié et fait de Shadari son dauphin. Le Palu est divisé:certains continuent à manger avec Kabila à Kingakati,les autres sont dehors. Muzitu se présente à la présidentielle,sa candidature est invalidée. Il rejoint Lamuka.

    Le cas de l’UDPS choque vraiment la conscience. L’UDPS est connue comme un parti enfermé dans le radicalisme dogmatique. En fait Félix est un roublard. Il entame en secret des contacts avec Kabila,à Venise,à Ibiza. Quand on lui pose la question,il nie tout en bloc. A la veille des élections,il poursuit les contacts,na kundulupè. Il mange sur deux assiettes.Le jour,il est à table avec l’opposition,la nuit il lèche les assiettes de Maman Olive à Kingakati. Des révélations fracassantes sont faites par Ngbanda et Valentin Mubake,les fanakwits les font passer à l’opinion publique comme fake news.

    Pendant la campagne,avec un autre roublard bien connu des congolais,Vital Kamerhe,il se présente sous les habits d’opposant radical. En fait sa campagne est financé par Kabila. A en croire le journal Mediapart paraissant à Paris,FATSHI-VIT aurai perçu 10 millions de $ pour battre campagne. L’ article est encore dans le site du journal. A la fin de la campagne et avant la proclamation des résultats des élections,Félix officialise l’union du CACH avec le FCC. Kabila,le démon devient ange. FCC ayant perdu la présidentielle est prêt à mourir pour défendre Felix,sa nouvelle recrue. Les congolais qui sont choqués par cette tricherie honteuse sont considérés comme des tribalistes qui n’aiment pas les baluba.

    Nous sommes vraiment un peuple ennemi du vrai,du beau et du bon.

  5. Après la scène théâtrale de la CENI et de la cours constitutionnelle, la Kabilie a gardé le contrôle sur la république bananière du Congo en utilisant comme d’habitude les congolais de service.

  6. Après la scène théâtrale de la CENI et de la cours constitutionnelle, la Kabilie continue de contrôler la république bananière du Congo en utilisant comme d’habitude les congolais de service.

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan