Marche spontanée après messe na cathédrale, la police disperse brutalement la foule

  • 11830 Views
  • 5 Comment(s)
January 12, 2018 Yeba
Shares




recit d’un témoin:
Il y avait foule ce vendredi matin à la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa. L’église était pleine pour une messe en mémoire des victimes du 31 décembre 2017, après la répression des marches des laïcs catholiques contre le maintien au pouvoir du président Kabila. Et à la sortie, quelques tirs ont été entendus provoquant un mouvement de panique.
Peu après la fin de la messe, une petite foule scandait des slogans hostiles au président Kabila devant la cathédrale Notre-Dame lorsque des tirs ont été entendus à l’extérieur. Selon des témoins, il y a d’abord eu des tirs de gaz lacrymogènes, puis des tirs de sommation.

Les fidèles ont couru de toute part. Beaucoup sont allés se réfugier au fond de la paroisse, là où se trouvait le cardinal Laurent Monsengwo qui venait de célébrer la messe. Des paroissiens choqués. « Même ici, ils tirent », a dit une religieuse. D’autant plus choqués, que de nombreuses personnalités avaient pris part à la messe : des opposants tels que Martin Fayulu, Vital Kamerhe ou encore Félix Tshisekedi, mais aussi plusieurs ambassadeurs occidentaux comme celui de l’Union européenne, du Canada, de la France, de la Belgique au premier rang. Des personnalités qui n’étaient plus sur place au moment des tirs.

Cette messe a été marquée par des temps forts. Les noms des six victimes, recensées par l’Eglise, ont été égrenés, trois fois, et à chaque fois applaudis. L’auxiliaire de l’archevêque de Kinshasa a annoncé que « le 31 décembre resterait dans l’histoire, comme le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre ». Il a dénoncé les « mensonges » des autorités qui, selon lui, veulent « cacher » la violence de l’Etat.

Autre moment fort, le porte-parole de la Cenco qui s’est exprimé. L’abbé Donatien Nshole a redit que « l’Eglise était dans son rôle et qu’elle continuerait à appeler les Congolais à se mobiliser ». Une intervention ovationnée dans la cathédrale Notre-Dame.

La Police Nationale Congolaise (PNC) a dispersé à coup de gaz lacrymogène une marche spontanée des personnes qui ont participé à la messe en mémoire des victimes de la manifestation du 31 décembre 2017. Les faits se sont déroulés entre la Cathédrale Notre Dame et la maison communale de Lingwala sur le boulevard Ex-24 Novembre. Au moins un blessé a été enregistré.

recit d’un 2e témoin:

“La police a tiré de gaz lacrymogène, je me suis abrité dans une salle de classe où des élèves pleurent à l’école Sainte Marie. Ils (marchands) quittaient Notre Dame vers la Commune de Lingwala. C’est ici qu’une jeep de la Police a bloqué l’entrée et ils ont commencé à tirer le gaz lacrymogène pour disperser les gens. C’est les policiers en poste au bureau de la Commune qui ont tiré le gaz lacrymogène. Il y avait une grande foule qui chantait pour Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Le premier était dans sa jeep et le second à pied”, a témoigné un reporter.

Pour l’heure, la situation est calme.

Source: RFI et CONGOMIKILI


Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 thoughts on “Marche spontanée après messe na cathédrale, la police disperse brutalement la foule”

  1. les congolais tosimba midunki toboma batu nionso oyo bazali contre population methode ya ba marches eza respecter te sikoyo il faut assassinat direct ya ba ba collabos na ye kanambe bozua midunki nde toko liberer mboka

  2. ******LA VOIX DU PEUPLE C’EST LA VOIX DE DIEU*******.

    ******Les KABILISTES continuent de creuser profondement leurs tombes au Congo.

    *****Mr. KANAMBE alias Kabila et tous ses collabos feront face a la justice nationale et internationale pour leurs mulitples crimes commis contre la RDC et contre la vie du peuple Congolais. Ils seront ratrappes par l’histoire et par leurs propres actions criminelles.

    ******Mr. KANAMBE alias KABILA et tous ses collabos sont dans la prisons a ciel ouvert et seront tous poursuivis et arretes. Les multiples preuves sur leurs crimes sont palpables aux yeux de tout le monde.

    1. BOLOLE NA KADAFI TE: YO OYEBITE QUE KADAFI AZALAKA KOBUNDELA AFRIKA ???? YO OYEBI TE QUE OBAMA NA SARKOZY BATU BABOMA KADAFI ???? BOLOLE