fbpx


Rachel Djoli 13 ans, une victime du 25 février oubliée par les politiciens, les médias et la diaspora

  • 43720 Views
  • 9 Comment(s)
March 10, 2018 Kamwa / Yeba
Shares

Rachel Djoli 13 ans, une victime du 25 février oubliée par les politiciens, les médias et la diaspora. Rachel Djoli a eu une bombe lacrymogène sur la poitrine, et s’est retrouvée avec une brulure au second degré de son sein droit. Elle est hospitalisée pour le moment à Kinshasa.

Contact Congomikili Kinshasa tél et whatsApp:+243 846 000 599.








Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

9 thoughts on “Rachel Djoli 13 ans, une victime du 25 février oubliée par les politiciens, les médias et la diaspora”

  1. RACHEL NJOLI LOKOLA OZA NA YO MULUBA TE YANGUANA BABOYI KOKIPE YO MAIS ESALA RIEN: KASI ELIEZER AYA KOTALA YO ???? WAPI NSAFU ?? WAPI FAYILU ?? WAPI MUKEBAY ??? WAPI NANI ??? MAWA : RACHEL ZALA NA MORAL OKOLONGA: ROSSY AKE NA LIFELO: SCIENCE OCCULTE AKOTAKI ELIE YE

    1. ATIA NZAMBE LIBOSO NDENGE NINI ???? KAKA KOKOSA BATU NA KOMBO YA NZAMBE: AZA NAPOSA Ya MIKE MIKE PONA VIE NA YE; YO OZOKOSA YE NZAMBE: JULES JUNIOR OZA VRAIMENT ESCROC

  2. WAPI CARDINAL MONSENGO, WAPI ABBE N’SHOLE … MWANA MUKE, MINEUR AYE KO SENGA LIBERATION EPAYI YA MAMAN-MARIE, NA MWANA NAYE YEZU !!! MAIS, EKOKI TE BATINDI YE LISUSU NA MARCHE DE LA LIBERATION POLITIQUE.

    SI, PRESIDENT KABILA EST MEDIOCRE, CE QUE CARDINAL-MONSENGWO EST RACINE DE LA DITE MEDIOCRITE.

  3. On devrait se départir de cette impression qui se fait que la mort et les blessures essuyées lors des marches sont une opportunité de faire de l’argent aux familles affectées. C’est pourquoi la meilleure façon de faire c’est financer le cComité laïc de coordination pour, à chaque circonstance penser les blessures en prenant dignement en charges les familles affectées.

  4. HUUMMM… QUELLE SOMME D’ARGENT ALLEZ-VOUS VERSER OYO EKOLEKA ÊTRE CHER QUI EST BLESSE OU MORT ???
    0… C’EST DE LA MALE BOUCHE … DIT-ON !!!