Succession à Tshisekedi: Olenga Nkoy candidat, met en garde le G7

  • 2222 Views
  • 5 Comment(s)
February 20, 2017 Sepela
Shares


Le président des Forces Novatrices pour l’Union et la Solidarité (Fonus) et membre de la dynamique de l’opposition aile Kiakwama, Joseph Olenga Nkoy se dit être candidat à la succession d’Étienne Tshisekedi à la tête du conseil des sages du Rassemblement et au comité national de suivi de l’accord du 31 décembre.


«Mes amis de la dynamique de l’opposition m’ont désigné comme candidat au remplacement d’Étienne Tshisekedi à la tête du conseil des sages du Rassemblement et au CNSA (…) c’est pour poursuivre la lutte d’Étienne Tshisekedi»
, a déclaré Joseph Olenga Nkoy ce lundi 20 février en conférence de presse.
Ce dernier met cependant en garde le G7 contre une campagne de diabolisation sur sa personne suite à sa candidature

«Je dis à mes amis de G7 que je les aime beaucoup (…) ils ne doivent pas payer les journalistes dans les réseaux sociaux pour me combattre. On doit garder l’unité du Rassemblement. S’ils me combattent comme ils ont commencé à le faire, je vais aussi réagir car je ne le laisserai pas battre, je suis un vieux routier en politique. Ils doivent privilégier les idées et non mettre en avant leur argent pour nuire aux autres», a poursuivi le président des Fonus avant d’ajouter: «être opposant ne veut pas dire avoir de l’argent, ou être pauvre. C’est par rapport à un pouvoir qu’on est opposant
», a t-il conclu.

De la primature

Pour Le président Olenga Nkoy, Etienne Tshisekedi avait bel et bien laissé un nom à la CENCO.

«Le président Tshisekedi avait effectivement laissé un nom à la CENCO et le testament du président Tshisekedi doit être respecté», a-t-il insisté.




Stanys Bujakera Tshiamala

mm

Author: congomikili

Congomikili description


Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 thoughts on “Succession à Tshisekedi: Olenga Nkoy candidat, met en garde le G7”

  1. SHE OKITUNDU, UN KONGOLAIS AUSSI INTELLIGENT QUE VOUS AU SERVICE D’UN ILLETRE ETRANGER, RWANDAIS EST UNE HONTE POUR LES TETELAS EN PARTICULIER ET LES KONGOLAIS EN GENERAL.

    1. Qui vous dit que She Okitundu est ”intelligent” ? Un homme intelligent n’a pas besoin de se fabriquer un faux diplôme universitaire.

  2. Olenga Nkoy, reste à mon humble avis, le seul personnage politique qui est de la trempe du disparu. Je pense que c’est lui qui devrait prendre la primature de transition et le comité de suivi du rassemblement. Car, il a été le premier à suggérer à l’illustre disparu une lutte armée contre le maréchal. Le disparu n’a pas accepté pour des raisons que je peux imaginer. Il avait déjà l’expérience de ce qui s’était passé à Bakwanga après l’indépendance. Engagé l’armée dans une démarche politique est toujours une opération risquée et aux conséquences imprévisibles et lourdes. Quand il a fondé son propre parti, il est resté fidèle pourtant à l’idée d’une lutte politique sans arme et a gardé un contact plus fort avec le disparu. Félix Tshisekedi devrait comprendre cela et se focaliser davantage sur l’unification de l’UDPS. Il devrait se mettre à l’écoute de toutes les couches du parti partout au Congo et à l’étranger, organiser le parti en utilisant aussi des moyens modernes. Si l’UDPS a un site, il est cependant inimaginable de constater que l’UDPS n’a ni radio, ni chaîne de télévision, ce qui pourrait lui donner plus de visibilité et d’efficacité. En plus, l’UDPS est resté plus un parti de réaction que d’action positive et constructive. Pour entendre l’UDPS, il fallait que le Maréchal fasse quelque chose qui lui déplaise, et souvent le parti brillait par les décisions de refus, blocage et rarement par des actions alternatives dans lesquelles, le peuple se retrouverait. Quel est le projet social initié par l’UDPS et géré par l’UDPS dans le pays ? Aidez-moi. S’il n’y en a pas, il y a là un problème. L’illustre a fait ce qu’il pouvait, il a fait son temps et a répondu aux défis de son temps. Si c’est Félix qui doit reprendre les rennes du parti, il devrait penser de façon contextuelle et s’entourer des conseillers et des consultants désintéressés qui ne seraient là que pour lui prodiguer des conseils pour le bien du parti et du peuple congolais. Je pense que les membres de l’UDPS qui ne peuvent pas comprendre de cette stratégie, devraient faciliter la tâche à “Joseph Olenga Nkoy” de continuer sur la lancée du “lider maximo” Que Dieu nous vienne en aide.

  3. On ne se fie pas à un jeu politique figé, biaisé, tronqué en amont et en aval dans un pays occupé par une colonie étrangère… Qu’on vous le dise en quelle langue ou en quelle langue des signes ?

    Tous ces faux politiciens Kongolais de souche purs sang corrompus médiocres, aphones, inconscients congénitaux, assoiffés du pouvoir qui étaient allés à Canossa/Kigali/Kingakati ont perdu le nord. Ils n’arrivent plus à trouver le droit chemin de leur terre natale qu’ils ont vendue au plus offrant. Seraient-ils tous des humains, des martiens ou des reptiliens comme le sont leurs maîtres Tutsi barbares, sanguinaires descendants d’Anak venus tout droit du TIGRÉ et leurs amis Aryens Occidentaux ?

    2017 est l’Année de la libération totale du Kongo occupé par le Tutsi Power. Ingeta. Ibobo. Ainsi SOIT-IL…

  4. Olenga Nkoy fait partie de ces ”opposants” qui sont opposants le matin et le soir, ils vont voir le rwandais kanambe pour lui dire ”Rais, on travaille pour vous”.. Cela se sait. Ce sont tous des pauvres collabos. Ils sont à la solde des bâtards rwandais.