fbpx


Une femme âgée de 24 ans accusée d’avoir ensorcelé le pénis de son époux, a été emprisonnée.

  • 36060 Views
  • no Comment(s)
July 26, 2018 Sepela
Shares





La femme du nom de Memory Shiri, a été jetée en prison suite au verdict d’un tribunal zimbabwéen. En effet, son mari, Godwishes Magarira, âgé lui de 40 ans, l’a traînée devant le tribunal de première instance de Gutu.

Ce dernier a révélé qu’il souffrait de dysfonctionnement érectile à chaque fois qu’il était avec sa première femme. Bien que le Zimbabwe n’a pas légiféré sur la sorcellerie, le tribunal a toutefois appris qu’en 2016, Magarira avait expliqué à Shiri le fait qu’il n’avait pas d’érection avec sa première femme, et elle lui aurait répondu en langue du terroir en disant «ndakakusunga» (je t’ai ensorcelé).

Selon plusieurs sources concordantes, après avoir reconnu qu’elle a ensorcelé le pénis de son mari, Magarira avait également reçu un rapport d’examen médical pour prouver qu’il avait des problèmes sexuels. Avant la condamnation, Magarira avait accusé Shiri de se vanter de pouvoir contrôler la vie sexuelle de son mari.


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *