Vérité des urnes: 537 ans, Depuis 1482, Mindele na Eglise catholique nous a toujours roulé dans la farine

  • 22120 Views
  • 17 Comment(s)
January 10, 2019 Kamwa / Yeba
Shares





Vérité des urnes na 2011 ba kipaka te, lelo ekoma affaire ya ba médias ya mindele nionso.

Na tango ya kala, avant mindele ba ya ko piller ba mboka na biso, bazalaka toujours ko tinda mission ya conditionnement d’esprit ya ba noirs oyo ezalaka eglise catholique. objectif na bango ezalaka toujours simple: ba proposer roi a koma catholique en échange ba pesa ye technologie ya mindele, minduki, protection ya royaume na ye, et domination sur les autres royaumes.

Ba roi na biso bazalaka trop ba zoba. Car bazalaki ko teka les esprits de milliers de generation ya ba congolais kaka po na biloko ya mike ba sango balazaka ko memela bango: kitalala, masanga, bilamba..etc…

Une fois roi a ndimi a koma catholique, royaume nionso eko koma catholique, comme la religion se propage de père en fils, nous nous retrouvons lelo to yebaka lisusu ata te escroquerie oyo ekotela biso ndenge nini.

Une fois les esprits conditionné par la religion, il était temps de commencer le pillage des richesses, jusqu’a envoyé presque 8 millions des congolais du royaume Kongo na amérique du nord et du sud po na esclavage. 400 ans de pillages, de travail forcé, et de viols , ba tondi te, bazo continuer buzoba na bango na colonisation ya Afrique en 1885, toujours ba sango na pointe. Léopold 2 a kati maboko ya 10 millions de congolais, ba sango ba za wana kaka bazo loba heureux ceux qui sont persécutés car il veront le royaume des cieux!

Lelo oyo encore CENCO bazali porte d’entrée ya ba mindele po ba ya ko tcha mobulu na ba élections pour que ba mindele ba bazonga à travers LAMUKA ko piller RDC, mpe ba mema lisusu 20 millions de morts. Biso to kufaka, bango ba ngindaka na mindele, biso bomengo na biso kaka na lola!

Na ko senga na ba congolais nionso Fayulu, Moise, Bemba, Katumbi, Kyungu, Kabila, Félix, Kamerhe, diaspora, ba sangana contre ennemi moko oyo kaka tozalaka na bango depuis 1482 eza mindele na ba sango.

La seule défense contre virus ya explotation ya peuple congolais na pillage ya ba richesse na biso eza unité, na bomoko.

Soki toza bomoko toko negocier na bango gagnant gagnant. Soki ba lingi te, to teki biloko na biso na ba chinois. Marché mpe ekoma na concurrence,..obele kaka bino banda 1482 ti 2019 ? 537 ans nayino bo tondi te?

Okinawa, le Bouliste politique,..ezui ezui!


Autres Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

17 thoughts on “Vérité des urnes: 537 ans, Depuis 1482, Mindele na Eglise catholique nous a toujours roulé dans la farine”

  1. Et si Congomikili quittait ces terres canadiennes des mindele et rentrait prôner ce genre d’actions à partir du Congo. C’est un peu comme ce professeur à nous, Mamar qu’il s’appelait qui un jour, souffrant d’une dépression que nous, ses élèves ignorons, nous déclarait à voix révoltée “c’est fini, je ne sors plus par la porte de cette salle de classe car c’est fait par les blancs, ne brosse plus mes dents avec cette brosse à dent en sortant une racine traditionnelle. Là c’était OK mais comment allait -il quitter la salle de classe, nous nous disions. Il a essayé de sortir par la fenêtre. Et tous de rigoler: cette fenêtre, monsieur, c’est aussi faite par eux.

    1. @@@Salida!
      LLLLLOOOOOLLLLLL!
      Une belle histoire, que je vais raconter à ma progéniture!
      100%!

  2. Voici la nourriture des aigles merci encore congomikili awa okomona batu bakimi mpo elekeli bango makasi. Notre frere stp ne recule plus avec ce genre de conscientisation mpo tozali nani bana mikie BISO ba congolais. Histoire claire yangoyo qui va le contredire? Ba laboratoire ya occidentale heure oyo bavandi mpe bazali ko étudier biso lokola bana mikie au lieu to soutenir notre frère mpo tosala balance mais biso tozali kolala. MERCI CONGOMIKILI POUR CETTE CONSCIENTISATION

  3. Je ne suis pas l’avocat des curés. Les missionnaires qui venaient en Afrique aux 15è-19è siècles,étaient les gens de leurs époques. L’esclavage n’était pas un crime en ces siècles-là.. A-t-il disparu? Non. Il existe encore à certains endroits,même en Afrique.La terre entière le sait. Personne ne se bouge.Le vote des femmes a commencé au 20è siècle.Le travail des gosses a cessé au milieu du même siècle en Occident. Les enfants continuent a travailler au Congo et ailleurs. Personne ne s’en indigne. L’ AFDL avait arraché les gamins des salles classes par LDK pour en faire des kadogo.A sa mort,il devenu Héros National. L’UDPS,comme le reste de la classe politique congolaise, ne s’était jamais posé la question,sur cette violation grave des droits de l’homme.

    Les blancs qui pénétraient au Congo,étaient de 3 catégories:l’explorateur devant,suivi de l’administrateur et enfin les missionnaires. Le 1e découvrait le pays,le second l’occupait et le 3è avait comme mission:annoncer l’Evangile. Ils vivaient dans des conditions dignes de spartiates. Ils étaient sur une terre où tout était à faire: pas des routes,pas des ponts,le déplacement se faisaient par voie fluviale ou par rivière. Ils travaillaient beaucoup: constuire des maisons,défricher la terre,la cultiver. Le missionnaire enseignait le catéchisme aux enfants et aux adultes,les alphabétisaient,soignait les malades…Les missionnaires n’achetaient rien et ne vendaient rien…..
    Actuellement,les multinationales ne passent pas par les missionnaires pour signer les contrats miniers.Ils passent par leurs laquais Mobutu,Kabila Pater et Filius et maintenant avec Tshilombo.
    Aux siècles passés,les blancs donnaient aux rois africains quelques marchandises de seconde main. Il prenaient nos terre. Ces produits étaient pour l’usage exclusif du roi et sa nombreuse famille. Le peuple n’était pas concerné. Maintenant,le blanc ou le chinois qui vient prendre une mine virent au compte du nouveau roi,le président de la République le montant qu’il veut. Les curés ne vivent pas de l’argent des mindeles.

    A suivre.

  4. Mindele MINDELE mindele ? ????
    Lelo, jo kabila a aussi la protection de la Russie, donc pona bino ba russes ba za mindele te ?
    La Corée du Nord s’est ouvert à l’Amérique….
    La Chine a la politique porte ouverte à l’Europe et à l’Amérique….
    Tout le monde le sait, le grand problème en RDC ce n’est pas le mindele’ mais c’est la corruption, l’homme Rdcongolais est corrompu.
    Et jusque là les Rdcongolais n’ont pas la nation de la patries, l’amour du pays.
    Je vous donne le cas de mon village et localité: à l’époque de Belges, dans mon village, il y avait une route, un grand centre médical, les habitants avaient droit de construire des maisons en brique mais pas en étage pour protéger l’aspect du village, Mon grand père retraité infirmier avait choisi de vivre le reste de sa vie dans son village dans sa maison moderne construite en brique qu’il a construit au village et il va continuer à travailler au centre médical du village et après est venu l’époque de Mobile, l’accès au village devient de plus en plus impossible, le niveau de vie a dramatiquement réduit , les parents ont dit au grand parents de revenir et habiter à Kinshasa mais ils ont refusé , ils ont dit qu’ils ont rêve finir leurs vies au village dans leur grande maison qu’ils ont construit au village.
    Quelques années plutard, on appelle les parents en disant que les parents au village sont mourant,. Toute la famille veut aller au village pour vivre le dernier moment. ..mais nous, enfants , étions obligé de stopper dans la grande ville ce n’est pas parce qu’il y avait des sorciers au village mais parce que la route pour se rendre au village était impraticable…. Les parents nous disaient avant la dégradation de la route, ça prenait qu’un jour pour se rendre au village mais avec la dégradation de la route, on peut faire plusieurs jours et peut être aussi faire le détour.
    Et à l’époque de jo kabila c’est impossible de se rendre au village parceque lles routes n’existent pas. Par contre les parents disaient à l’époque de Belges, il y avait même un projet d’électrifier le village ou la collectivité….Mais à l’époque du gouvernement souverain de jo kabila , c’est impossible de se rendre au village et c’est impossible de faire comme les grands parents se construire une maison moderne au village pour la retraite parce que il n’y a pas de routes, pas de sécurité, pas de centre médical moderne , DONC MAINTENANT C’EST LA FAUTE DE QUI ? DES BLANCS ou les mindele’? Au lieu de construire le pays nos ministres et députés s’enrichissent, wana pe ezali vraiment faute ya mindele’?.

  5. Affaire mindele’
    De passage dans un pays africain .j’avais fait connaissance avec les locaux et nous sommes allés au village pour le weekend, route praticable jusqu’au village. ..
    Ebongo na ba pays ya Afrique mosusu, bango bazalaka na problème na ba mindele’ te ?

  6. Le mundele n’est et n’a jamais été un super homme. Ce mundele, nommé ainsi (ou plutôt MU NDEDI selon cr que l’on lit de l’histoire des bakongo) c’est un type que les populations bakongo aux abords de l’océan Atlantique ont aperçu s’approcher sur ce qu’il cru être le dos d’une baleine, n’ayant jamais eu en tête l’existence ailleurs des bateaux à voile à l’époque. Ainsi le surnom de mu ndedi (=celui-qui vient sur le dos de baleine); ndedi signifiant baleine en kikongo. Le mundele a commencé à créer sa réputation ainsi. On l’a alors laissé débarquer et, sa peau blanche aidant (la population pensant que lui le mundele était un mukongo mort qui revenait). Un mort en putréfaction avait toujours de tourner blanc en épluchant sa peau et donc toute cette incompréhension couplé du fait de la perception que l’océan au delà était le monde des morts etc, le mundele s’est fait sa réputation houleuse. Les bakongo ont vite réalisé que le mundedi ne pouvait pas être un de leurs car il montrait alors tous ses traits de bandit. En réalité, le mundele d’alors ne faisait que ce que les migrants actuels font à la difference là où le migrant est un paresseux, lui c’est un affairé, volant les jeunes gens pour l’esclavage, revenant encore pour les resources naturelles etc.

  7. Le migrant s’installe parmi les pauvres blancs quand il débarque en occident. Le mundele, quelque soit sa classe s’installe à côté du riche mutu moindo et même en face du lider national. Et le lider national souffre d’un tel complexe qu’il fair facilement des affaires avec ce mundele sans même s’enquérir sur lui. Et cela a été ainsi depuis le Manikongo (le roi bakongo). Et le mundele en soutane religieuse a encore été plus cynique chez le Manikongo jusqu’à lui imposer baptême et noms chrétiens etc. C’est connu tout cela. Tout cela dit, le problème c’est pas le mundele. C’est le noir, le paresseux inné, toujours prêt à obéir, à suivre, à copier…le mundele. Et à courir non stop vers le monde du mundele…Y arrivant par tout les moyens. Et les liders noirs ne sont qu’une espèce de proconsuls. Tous les désordres depuis 1482 ne concernent nullement le commun des mortels, c’est toujours au niveau des liders et sa cliques de ceux qui lui sont loyaux et pas tellement loyaux (cad sa clique politique). Les communs des mortels là tout comme en occident ne sont que des victimes collatérales des attournoiments politiques.