Vrai ou faux: Mondimi ya Kabila a lobi que machine à voter eko empêcher tricherie

  • 4990 Views
  • 2 Comment(s)
January 13, 2018 Yeba
Shares

Vrai ou faux: Mondimi ya Kabila a lobi que machine à voter eko empêcher tricherie.








Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 thoughts on “Vrai ou faux: Mondimi ya Kabila a lobi que machine à voter eko empêcher tricherie”

  1. Les élections pièges à con truquées d’avance de feront cette fois ci au séjour des morts pour certains, au Rwanda, au Congo-Brazzaville, en Afrique du Sud, en Corée du Nord pour plusieurs candidats sans la machine à voter…

    Dans tout ce brouhaha punitif, il y a deux sinon trois étrangers Occupants faux Kongolais qui font la une, toute la population Kongolaise applaudit depuis 2001, les trois animaux politiques domestiqués qui sont devenus des sauvages, d’un côté il y a le petit oiseau (Muana Ndeke) Kanambe alias Joseph Kabila l’imposteur usurpateur d’identité Kongolaise soi-disant fils de Mzee, de l’autre Vital Kamerhe infiltré Hutu Burundais faux Kongolais le Caméléon Karoro le plus rusé (Nyama ya boleyi te, sinon six pieds sous terre), enfin Moses Soriano alias Moïse Katumbi Chapwe Juif-Zambien faux Kongolais de carte d’électeur comme les deux premiers, (Nyoka) en vrai serpent ancien venimeux qui veut tirer le troisième pénalty en rampant…

    Le caméléon prend toujours la couleur de la chose et de la place qu’il occupe. Nous (Peuple Kongo Souverain Primaire) avons l’impression quand il s’agit de Vital Kamerhe Karoro Caligula dans l’arène politique au Congo-Kinshasa de vivre en live ce phénomène naturel qui se produit quand l’animal nommé Caméléon se métamorphose selon l’essence première de l’endroit qu’il occupe avec dextérité, hypocrisie, ruse, tact, brio toute honte bue…

    Mais malgré toutes les précautions prises, il (Vital Kamerhe) se fait toujours démasqué par les vrais Kongolais purs sang incorruptibles non soumis aux parties politiques ventriloques alimentaires, qui ne sont pas des fanatiques aveugles…

    Bientôt le trio sadique des faux politiciens Vital Kamerhe, Félix Antoine Tshilombo, Martin Fayulu qui font partie de la bande des médiocres que le Cardinal soumis au Vatican a nommés seront intronisés des Abbés en soutanes noires car ils alignent maintenant leur combat politique qui n’existe pas sur les platebandes de l’église Catholique en conscience et en connaissance de cause…

    Ne sachant plus mobiliser, manipuler, choisifier, utiliser comme leur marchepied le Peuple Kongo Souverain Primaire mûr, mâture, lucide, déterminé politiquement, essuyant des échecs cuisants à chaque appel à la manifestation, ils se résignent à suivre Mbuta Mutu Cardinal Mosengwo Pasinya Laurent derrière malgré eux comme des toutous en exibhant la danse des vilains petits canards boiteux…

    Tantôt Vital Kamerhe le caméléon infiltré Hutu Burundais déclare timidement *Le Cardinal Mosengwo n’est pas l’Opposition réelle qui fait face à la Majorité Présidentielle*, le lendemain il va assister hypocritement à la messe de requiem dite par la figure tutélaire,, paternelle tant recherchée par le Peuple Kongo pour paraître, pour exister politiquement, pour que la presse Kongolaise, les médias sociaux le voient en première ligne…

    Le pire dans cette saga mélodramatique en forme de théâtre de Vaudeville qui se joue dans l’espace politique restreint où les trois faux politiciens corrompus médiocres inconscients cités (Félix Antoine Tshilombo, Martin Fayulu, Vital Kamerhe…) ont la primauté d’être libres par rapport aux autres infortunés qui se font arrêtés comme des vulgaires Kuluna en cravates, emprisonnés injustement (Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Norbert Luyeye et plusieurs anonymes)…

    Le hic disions-nous est que depuis le 01-01-2018, toutes les institutions étatiques politiques infiltrées par le Tutsi Power sont caduques faute d’avoir été légitimes, légales, toute la classe politique Kongolaise corrompue médiocre toutes tendances confondues, la Majorité Présidentielle à tendance Rwanda accompagnée par Son Opposition factice créée pour servir de répondant dans une démocratie au rabais sont dissoutes… ils (les trois faux politiciens faux opposants cités) se battent contre le vent, comme battant l’air…

    1. Tout ce décor mortifère planté, nos trois surdoués en politique business truffée des vices de consentement (Félix Antoine Tshilombo, Martin Fayulu et Vital Kamerhe) continuent d’amuser la galerie, insistent dans la science sans conscience n’est que ruine de l’âme, persistent diaboliquement dans l’erreur en se métamorphosant selon les humeurs du moment comme leurs propres demiurges où leurs intérêts personnels priment sur les intérêts collectifs du Kongo…

      Car sans contestation aucune, ces trois aventuriers, bandits de grand chemin, braillards, lascars, mitrailles, racailles vivent mieux que toute la population Kongolaise, officiellement ils n’ont aucune Occupation lucrative, onéreuse, pécuniaire en politique mais ils ont des privilèges, moyens financiers hors norme qui frisent la luxure comme Opposants, ils passent la frontière DGM comme des intouchables avec un statut spécial que leur garantit les acteurs pléniers tapis dans les chancelleries Occidentales à Kinshasa qui sont des vrais Commanditaires des malheurs indescriptibles des Kongolais…

      Qui les financent ? D’où tirent-ils tous ses revenus et avantages pour se procurer des demeures, des villas, des hôtels, des biens immobiliers, des biens matériels à coup des millions de dollars ?

      La Révolution Française avait ciblé toute l’aristocratie royale, tous les gens aisés de l’époque qui ne furent point près du peuple, toute la classe sociale enrichie malhonnêtement avait subi la sentence publique, il en serait de même au Kongo le jour *J* de la chute du pouvoir honni sanguinaire barbare inique Tutsi Power représenté par Kanambe soi-disant fis de Mzee, aucun de ceux et celles des faux politiciens Kongolais corrompus médiocres inconscients congénitaux, musiciens occultistes satanistes, faux pasteurs charlatans proches du pouvoir en place n’y échapperont à la vindicte populaire, au lynchage public, pneus au cou s’ils ne quittent pas le sol Kongo à temps avant la grande hécatombe comme ce fut un certain 04 Janvier 1959… C’est une question de temps…

      Le collaborationnisme avec l’Occupant Tutsi Power-Onu-Monusco auteur du Génocide Kongolais est un crime contre l’humanité imprescriptible. Le Peuple Kongo Souverain Primaire s’en souviendra au moment opportun…

      LA LUTA CONTINUA LA VICTORIA E CERTA. INGETA