fbpx


Sepela/Yeba

Apres avoir donné 30 vaches à l’ennemi, Kamerhe veut donner des leçons aux étudiants

Shares

(Promotion unique, Essayer Konzo Force à 0$, gratuit ici: https://zando.congomikili.com/




Le directeur de cabinet du président de la république Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe a fait une mise au point ce mardi dans la soirée sur la situation qui prévaut au sein de l’Université de Kinshasa.

Après échange avec Félix Tshisekedi sur les manifestations ayant causé la mort d’au moins un policier et quelques blessés parmi les forces de l’ordre et les étudiants, Vital Kamerhe précise les décisions prises par Félix Tshisekedi.

” Le président voudrait qu’on procède aux vérifications des vrais étudiants qui doivent retourner dans leurs homes. Parce qu’il a été établi selon les renseignements concordants que les étudiants qui ont tué les policiers ne sont pas des étudiants de l’UNIKIN mais des infiltrés. Et que si on laisse cette situation, ces infiltrés peuvent tuer les étudiants et on dira que c’est la police” a précisé à ACTUALITE.CD Vital Kamerhe

Il annonce que, le chef de l’État va engager des discussions avant le vendredi prochain avec le comité des étudiants sur leurs revendications.

“Je viens d’échanger avec le président et il a décidé qu’avant le conseil des ministres du vendredi prochain il va recevoir le comité des étudiants pour discuter avec eux sur ce qui doit être bénéfique à la fois pour les étudiants et pour la sécurité du pays” a dit Vital Kamerhe.

Le directeur de cabinet du chef de l’État a appelé les étudiants au calme et précisé que l’Université de Kinshasa ne peut pas être fermée.

“Notre slogan c’est le peuple d’abord, les vrais étudiants doivent être rassurés qu’une solution sera trouvée car le chef de l’État est à l’écoute du peuple. Et nous avons aussi le droit de sécuriser nos forces de l’ordre contre les infiltrés…” martèle-t-il.

Dans la journée, le gouvernement a annoncé que, toutes les activités au sein de l’Université de Kinshasa sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Dans un communiqué, le ministre de l’ESU a ajouté qu’obligation est faite à tous les occupants des homes d’évacuer volontairement le lieu endéans 48 heures à partir de ce jour. « Passé ce délai, recours sera fait aux forces de l’ordre », ajoute Thomas Luhaka qui précise qu’en vue de permettre une réinstallation rapide dans les homes des seuls étudiants réguliers, il sera procédé à une opération d’identification.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan

Shares