fbpx


Sepela/Yeba

Apres sa comédie au stade de martyrs, Kagame recommence sa salle besogne à Beni, 13 morts cette nuit!

Shares




Konzo force maintenant disponible en ligne en Europe: https://zando.congomikili.com/

Au moins 13 personnes ont été tuées dans la nuit de lundi 3 juin lors d’une attaque sanglante attribuée aux rebelles des forces démocratiques alliées (ADF) en pleine ville de Beni (Nord-Kivu). Ce bilan est encore provisoire.

Il s’agit de 12 civils et un présumé rebelle tués au quartier Butanuka (sud-est) dans la commune Beu. Des tirs ont été entendus toute la nuit jusqu’au petit matin, selon les sources locales. L’armée est intervenue après incursion rebelle.

“Les tirs ont débuté à 21 heures. Les assaillants ont commencé à piller les commerces et quelques habitations, quand les militaires qui sont sur la colline ont entendu des coups de balle, ils sont descendus pour intervenir. Des gens ont été tués dans trois cellules : Kimbia, Tatango et Kalongo dont deux couples, quatre motards et quatre autres corps sont encore dans les maisons. Il y a également un présumé ADF qu’on vient de tuer ce matin alors qu’il se cachait, son arme a été récupérée et gardée pour l’instant à la position militaire de Kimbia”, explique à ACTUALITÉ.CD, Honoré Shabani Muvingi, chef du quartier Butanuka.

L’armée est en état d’alerte ce matin, une psychose règne dans la zone attaquée. Les corps des victimes ne sont pas encore acheminés à la morgue.

La semaine dernière, l’armée avait infligé un revers aux rebelles dans la localité de Ngite, 15 km au nord de la ville, tuant une vingtaine parmi eux. Les corps des rebelles étaient exposés à l’esplanade de la mairie de Beni en présence de nombreux curieux.

C’est la deuxième attaque sanglante attribuée aux rebelles ADF dans la partie sud-est de la ville de Beni après celle de 2016 qui avait fait une cinquantaine de morts parmi les civils.
Les activités sont paralysées dans la ville de Beni au lendemain des tueries d’au moins 12 civils par les présumés rebelles ADF au quartier Butanuka dans la commune Beu.

Les conducteurs des taxis-motos ont envahi les rues pour afficher leur colère suite à la mort qui a frappé quatre de leurs collègues. Des centaines de manifestants y compris des motards ont défilé avec deux personnes jusqu’à la mairie où ils ont arraché le drapeau de la république avant de repartir.

Les boutiques, magasins sont fermés. Les petits commerces qui avaient ouvert dans la matinée au marché central Kilokwa ont fermé également. La situation est similaire au centre commercial de Matonge dans la commune Mulekera.

Le dispositif sécuritaire a été renforcé à la mairie. Une dizaine de policiers et militaires sont présents sur place. Le même dispositif est visible au rond-point du 30 juin de Beni sur le boulevard Nyamwisi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan

Shares