fbpx


Sepela/Yeba

Kinshasa: Panique à huilerie, un policier tire partout, mpiaka ya noel to liboma?

Shares

(Promotion unique, Essayer Konzo Force à 0$, gratuit ici: https://zando.congomikili.com/




Difficile de circuler ce jeudi matin aux alentours du Camp Lufungula à Kinshasa. Les policiers se sont déployés pour maitriser un de leurs collègues qui a ouvert le feu sur d’autres éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC). Deux victimes sont à déplorées.

« Je demande à la population d’être calme et de faire confiance en leur police. Nous sommes en train de mener une opération, il y a un policier, détraqué mental, qui était en soins médicaux qui revenait du Kongo central, qui s’appelle Maboso, qui a volé une arme avant-hier et des minutions aussi », a dit à ACTUALITE.CD, le Général Sylvano Kasongo, N°1 de la PNC à Kinshasa.

La Police parle d’une opération de grande envergure.

« Il a tiré sur un policier dans la nuit, qui est décédé, tout à l’heure il a tué l’adjudant qui est le garde du corps du Major Kasongo qui est commandant (GMI-Ouest). La situation est sous contrôle. Nous sommes en train de mener une opération de grande envergure pour le maitriser », a t-il ajouté.

Le Général Sylvano Kasongo explique également le dispositif autour du Camp Lufungula.

« Il est dans une situation inconfortable, on va le neutraliser. On a barricadé la route pour que la population ne soit pas victime. L’opération est en cours il ne faut pas paniquer. On a perdu deux policiers, mais on va le neutraliser », a -il déclaré.

La Police Nationale Congolaise (PNC) annonce avoir “neutralisé” le policier qui avait ouvert le feu ce jeudi sur deux de ses collègues au Camp Lufungula à Kinshasa. La circulation était interdite aux alentours du camp pendant l’opération de traque lancée depuis tôt le matin. L’auteur des coup de feu a été présenté comme « un détraqué mental » venu du Kongo central pour des soins médicaux.

Peu d’informations ont été révélée sur l’identité de ce policier, le mobile et les circonstances de ces évènements. D’après le Général Sylvano Kasongo, N°1 de la Police à Kinshasa, c’est depuis le 24 décembre que le policier nommé « Maboso » avait volé cette arme. Le premier coup de feu mortel a été tiré tôt le matin et le second, qui a tué l’adjudant commis à la garde du Major Kasongo commandant GMI-Ouest, a été déclenché quelques heures plus tard.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 thought on “Kinshasa: Panique à huilerie, un policier tire partout, mpiaka ya noel to liboma?”

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan

Shares