Kamwa/Sepela/Yeba

Pourquoi la musique congolaise ne progresse plus? Faute de Koffi Olomide et Fally Ipupa?

Shares





Konzo force maintenant disponible en ligne en Europe: https://zando.congomikili.com/

Depuis un certain temps la musique congolaise ne progresse plus. Entre l’afro beat et la rumba, les nouveaux artistes pensent qu’il faut changer de rythme. Un exemple est le chanteur Robinio Mundibu qui vient aussi de tenter sa chance dans l’Afro beat avec son nouveau tube misu na misu:

Pourquoi la musique congolaise ne progresse plus? Nous avons posé la question à Yves Kabemba qui détient un master en communication, vente et marketing, génie developpeur MEAN STACK et aussi un guru de la monétisation internet, pour nous expliquer ce qui se passe vraiment avec la musique congolaise.

Selon lui, la musique est un produit comme les autres qui obéit aux même lois du business, d’ou le nom Show- Business. Il faut savoir pour qui tu chantes,quel marché du vise et si le consommateur a un pouvoir d’achat pour acheter ta musique dans ce marché.

Car si tout le monde consomme ta musique gratuitement tu gagnes en popularité mais pas en argent.

Les musiciens congolais confondent 2 choses: Un musicien et une star.

Un musicien est quelqu’un qui sait chanté, danser, et plaire à un publique.

Une star est un musicien qui a une crédibilité, et qui a de l’argent, et qui vit la vie de rève de ses fans et ainsi les fait réver.

Par crédibilité Yves Kabemba veut dire:

Quand tu fait un clip avec une voiture, des femmes, tu montres que tu as l’argent, est-ce vrai ou faux? Est-ce que tu mens à tes fans qui savent bien en réalité que tu n’a pas les moyens de vivre cette vie?

En mentant à tes fans, on a pas la credibilité de les faire rêver. On reste un musicien et on devient pas une star.

Un musicien pauvre ne fait pas rever ces fans, la pauvreté n’est ni attirante, ni sexy. Donc un musicien quoi qu’il soit beau et populaire doit aussi avoir de l’argent dans sa vie réel pour devenir une star.

C’est pour cela un des Labels les plus populaire aux USA au début de la musique afro américaine comme Cadillac Record. Donnait des Cadillac et des maisons de luxe à leur nouveaux artistes pour instantanément les transformer de musicien en star qui fait rever leur fans.

La solution

Il ya aucune industrie de la musique qui se crée sans Labels qui a beaucoup d’argent. les milliers des startups de groupe musicaux qui se créer à Kinshasa pour survivre et manger, ne peuvent pas faire progresser la musique congolaise comme au Nigeria où la musique est tenue par des grands Labels qui mise des millions de dollars pour transformer leurs artistes de musicien en star le plus vite possible. Et très vite des petit gamanis comme Wizkid, Techno, et autres, devienent des stars qui font rèver toute la jeunesse africaine. Et touche des cachets de 40.000 par pour un showcase.

Mais nos petits musicien eux aujourd’hui pensent que d’eux même sans crédibilité, et sans argent, peuvent en multipliant des chansons gratuites sur youtube devenir des stars? Cela ne va jamais arrivé! tout ce qu’il peuvent atteindre c’est une petite popularité non payantes, et survivre avec des mabangas, et des chansons vendus aux faux riches en quête de célébrité.

Est-ce la faute de Koffi Olomide et Fally Ipupa?

Selon notre expert Yves Kabemba: oui. Car eux ont la crédibilité dans toute l’Afrique et un peu d’argent. Il ont l’obligation de créer des vrais Labels qui peuvent réstructurer la rumba aux normes internationales, et transformer les milliers des talents congolais qui traine dans les rues de Kinshasa en star.

Un exemple est le jeune Gaz Mawete. Il a galéré pendant plus de 7 ans seul en faisant de tubes très populaires à Kinshasa. Un vrai potentiel musical. Mais ni Koffi Olomide , ni Fally Ipupa n’ont vu en ce jeune garcon un potentiel commercial.

Le surnom de Fally “Mobutu” est interprété par certains comme la volonté de régner tout seul. Une mentalité héritée surement de Koffi Olomide qui même à plus de 60 ans réfuse de propulser d’autres stars. Il veut aussi continuer à régner ensemble sur le marché avec des jeunes comme Naza, KeeBlack, Gaz Mawete qui ont l’âge de ses petits enfants.

Aujourd’hui Gaz Mawete a signé avec BOMAYE MUSIC de Youssoupha et est une star internationale en devenir. très bientôt Fally et Koffi vont courrir derrière pour faire un featuring. Pourquoi attendre que quelqu’un se sorte du trou tout seul, pour qu’il devienne votre ami?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

2 thoughts on “Pourquoi la musique congolaise ne progresse plus? Faute de Koffi Olomide et Fally Ipupa?”

  1. les musiciens de talent comme JB ., Werra et Ferre´ sont trop faible en marketing , alors qu´ils ont des talents musicaux sur scene plus que koffi et Ipupa.Jb et werra doivent reduire leur complexe , apprendre a´parler couramment le francais et pouvoir aller s´exprimer sur tv5 , france24 ou rtbf , bbc . Tant qu´ils auront peur d´affronter ces chaines c´est tres difficile pour eux.Ils n´ont en general que le public congolais . Imaginez vous jb ou werra sur france24 , france2 , bbc ,

  2. Trop des Mabangas.
    Sebene Uniforme.
    Des solistes pauvres en creativite comme fut Manuaku Pepe Felix, Franco Luambo, Siongo Bavon Marie Marie, Roxy Tshimpaka et autres.
    Des faux chanteurs comme Koffi Olomide et Felix Wazekwa avec leurs fetiches necromancie.

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan