Yeba

Si le soldat du peuple azalaki président, mbele makambo oyo e sila na Est…

Shares





Konzo force maintenant disponible en ligne en Europe: https://zando.congomikili.com/

RDC-Ituri : Environ 4000 déplacés suite aux attaques des présumés combattants ADF
Environ 4000 personnes ont quitté leurs domiciles suite aux attaques répétées attribuées aux combattants des Forces démocratiques alliées (ADF), dans la province de l’Ituri, du 1er au 5 mai. Ces chiffres sont donnés par la société civile de la chefferie de Banyali Tsaby, au sud du territoire d’Irumu. Beaucoup de ces déplacés se sont dirigés vers le village Boga.

Ces déplacés, qui sont dans des familles d’accueil, leurs conditions de vie restent précaires et sollicitent l’intervention de l’Etat congolais pour être assistés.

« Nous n’avons même pas à manger. Pour mon cas, nous sommes 12 personnes dans une même chambre alors que nous n’avons qu’un matelas. Beaucoup passent la nuit à même le sol. Moi, j’ai trois enfants et c’est compliqué. Certains parmi nous sont malades, mais nous n’avons pas de médicaments », a témoigné une déplacée.

Pacifique Keta, gouverneur intérimaire ai de l’ituri, a annoncé que la communauté humanitaire se mobilise.

« Nous avons déjà tenu une rencontre avec au moins 14 organisations humanitaires pour remédier à ce problème. L’organisation non gouvernementale Solidarité est déjà sur place avec notamment pour mission d’évaluer ce qui a à faire. Les uns parlent d’au moins 4000 mille déplacés et les autres parlent de 2000 ménages. Cette organisation va également enregistrer les besoins d’urgence. Les autorités nationales sont aussi déjà informées », a-t-il dit.

Les attaques de la semaine dernière avaient causé la mort d’un militaire. Au moins 60 personnes avaient été kidnappées et 35 ont été relâchées. L’ armée a renforcé ses positions dans la zone.

Sud-Kivu : De Fizi, les violences communautaires s’étendent à Mwenga, quatre villages incendiés dimanche

C’était une nouvelle journée des violences dimanche 12 mai dans le territoire de Mwenga où quatre villages ont été incendiés suite aux affrontements communautaires. Les membres des communautés babembe, bafurero et banyindu se sont ligués contre les banyamulenge depuis la mort par balle d’un chef coutumier du village Kanihura de la communauté banyindu, le 4 mai dernier.

Les villages Tulambo, Senge, Kwimbogo et Kilulu ont été attaqués et incendiés par les Banyamulenge en signe de vengeance après l’incendie d’une dizaine de villages la semaine dernière dans les hauts plateaux de Minembwe.

“Ce qui se passe ici chez nous n’est plus une affaire de conflit des groupes armés mais plutôt les conflits intercommunautaires. Après l’incendie des plusieurs villages de Banyamulenge par les Babembe, Banyindu et les Bafulero, les Banyamulenge ont procédé à la vengeance contre Kipupu le chef lieu du secteur, habité à 80% par les Babembe. Je me demande comment une communauté peut se permettre à incendier le chef lieu de secteur alors qu’il y a la présence de l’armée dans cette partie.”, s’interroge Kininga Kitabu, le chef de secteur d’Itombwe.

L’attaque avait débuté samedi dernier. Le centre de santé du secteur d’Itombwe a été saccagé son bureau administrative incendié. Les affrontements se poursuivent ce lundi Kalingi et Ngangu dans le secteur d’Itombwe. Depuis le début des violences, aucune précisions sur les pertes en vies humaines. Mais une source de la société civile locale par d’au moins 15 personnes sont déjà tuées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan