fbpx


Sepela/Yeba

Tueries à Beni et Minembwe: La CENCO exige à Félix un plan d’urgence!

Shares

(Promotion unique, Essayer Konzo Force à 0$, gratuit ici: https://zando.congomikili.com/




La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a recommandé au gouvernement et à la MONUSCO la mise en place d’un programme d’urgence « en vue de créer un climat un climat d’apaisement et de mettre définitivement fin aux hostilités » dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) et à Minembwe (Sud-Kivu).

Dans un communiqué publié ce lundi, l’épiscopat recommande aussi la création au niveau national d’un cadre de dialogue pour favoriser un climat de justice, de paix, et de réconciliation. Les évêques souhaitent également que soit institué un programme de solidarité nationale pour assurer une aide humanitaire aux personnes sinistrées.

La CENCO note que « faute de solution inappropriée, la situation qui perdure à Beni ville et territoire ainsi dans les hauts plateaux de Minembwe (…) risque d’entrainer le pays dans un cycle de violence qui empêchera l’amélioration des conditions de vie des congolais et la stabilité du pays.

Ce communiqué intervient dans un contexte marqué par la colère des populations de Goma et de Beni suite aux récentes tueries. Ce lundi, le bâtiment de la mairie à Beni a été incendié, la base de la MONUSCO dans la même ville saccagée.

Félix Tshisekedi a annoncé la mise en place bientôt d’un comité composé de non originaires de Minembwe pour réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour en finir avec ces violences. Pour sa part le Prix Nobel de la Paix, avait demandé à l’Europe d’envoyer une force spéciale dans l’Est de la RDC.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 thought on “Tueries à Beni et Minembwe: La CENCO exige à Félix un plan d’urgence!”

  1. Chers Compatriotes,
    Les Evêques Catholiques Romains du Congo viennent finalement de faire entendre leur voix. Il vaut mieux tard que jamais. L’explosion de la situation à Beni est l’expression manifeste du trop plein. La situation de l’Est et très pénible et cela depuis l’arrivée de l’AFDL. Les Evêques Catholiques, en tant que représentants d’une Eglise qui prêche la fraternité universelle, devraient lancer une catéchèse de l’Education à la paix dans leurs Eglises de l’Est afin d’éviter les guerres fratricides qui ne disent pas leur nom. Cela concerne aussi bien le Congo, que le Rwanda et l’Ouganda. Car, l’Eglise Catholique est bien représentée dans ces pays. Je dois reconnaître que les Ougandais et les Rwandais sont aussi concernés par ce qui se passe dans cette région, et de ce fait, une rencontre des Evêques Catholiques de ces trois pays était et reste une des voies de recherche de la paix durable dans la région. Voyons aussi que lorsque les groupes armés sont mis en déroute par l’armée congolaise et que par après il y a des massacres, ceux-ci ne sont plus le résultat de l’action des milices en déroute, mais des personnes qui sont déjà mêlées dans la population. Reconnaissons que les conflits entre les groupes ethniques sont bien présents dans la région et l’Eglise catholique romaine, ainsi que les autres Eglises devraient lancer une campagne de l’éducation à la paix par la non-violence Evangélique. Les animateurs d’une telle activité existent. La situation de l’Est montre bien que la paix dans la région ne peut pas être acquise uniquement par les moyens militaires. D’ailleurs, une telle paix ne sera qu’une accalmie sur un terrain instable capable, qui vacille et qui peut lâcher d’un moment à l’autre. Nous sommes tous, nous les Congolais, concernés par ce qui se passe à l’Est. C’est un défi que nous devons affronter chacun à notre niveau. Que Dieu nous vienne en aide..

Pricing Plan

PLAN VISIBILITÉ:

60$/MOIS 2$/JOUR

Post will come on top every 7 days in the category boosted

MAX VISIBILITÉ:

200$/MOIS

Post will come on top every 3 days in the category boosted

WITHOUT PLAN

5$/3days:

Bump up without plan

Shares